Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Pénétrante Est de Douala : les travaux à l’arrêt à quelques mois de la CAN 2021

Pénétrante Est de Douala : les travaux à l’arrêt à quelques mois de la CAN 2021

Paru le jeudi, 22 juillet 2021 18:27

Confiés à l’entreprise canadienne Magil, les travaux du projet d’aménagement complémentaire de la pénétrante Est de la ville de Douala sont à l’arrêt depuis plusieurs mois. « Les travaux sont en arrêt à cause de la non-signature de la convention de financement. Le redémarrage est conditionné par la signature de ladite convention et le paiement de l'avance de démarrage à Magil », informe un haut responsable du ministère des Travaux publics (Mintp) contacté par SBBC.

En fait, il s’agit de la finalisation d’un prêt de 89 milliards FCFA que le Cameroun souhaite contracter pour réaliser ce projet. En effet, en 16 février dernier, le président de la République du Cameroun, Paul Biya, avait habilité le ministre de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat) à signer avec la Standard Chartered Bank London et UK Export Finance (UKEF) une convention de crédit de 135,5 millions EUR (environ 89 milliards FCFA) pour le financement de la phase II des travaux de réhabilitation de la pénétrante Est de la ville de Douala.

Plusieurs mois après, les financements n’ont toujours pas été mis à disposition de Magil et de son partenaire Razel sur ce projet. « Les négociations menées par le Minepat sont assez avancées », rassure la source citée supra, qui ajoute que « la faisabilité dépend du coût des ressources et de leur impact sur le remboursement ».

Dans la perspective de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) que le Cameroun devait accueillir en 2020, le gouvernement avait lancé un projet d’agrandissement de la pénétrante Est de Douala. Le but étant de desservir le nouveau stade situé à Japoma, mais également de désengorger cette sortie qui dessert la ville de Yaoundé et qui est une portion du corridor Douala-Bangui et Douala-Ndjamena

D’abord confié au chinois Wietc/Crcc14 en 2019, le contrat sera ensuite résilié au regard des nombreuses lenteurs constatées par le Mintp. Dès aout 2019 de la même année, Magil arrive sur le projet avant la signature de son contrat commercial en décembre. Les travaux vont reprendre, jusqu’à l’arrêt dès octobre 2020. En visite sur le chantier en février dernier, le ministre des Travaux publics va tenter de relancer les travaux qui auraient dû être livrés trois mois plus tôt. Pour l’heure, les engins sont abandonnés sur le site et aucun ouvrier n’est visible.

Ludovic Amara

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Le classement des passeports africains selon leur puissance (au 3ème trimestre 2021)

InfographieTF classement puissance passeports africains

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes