Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Exploitation forestière illégale : plus de 6000 m 3 de grumes saisis en 18 mois dans le Littoral

Exploitation forestière illégale : plus de 6000 m 3 de grumes saisis en 18 mois dans le Littoral

Paru le samedi, 22 août 2020 12:48

Pour la seule année 2019 près de 5000 m3 de bois en grumes ont été saisis dans la région du Littoral. Selon le délégué régional des Forêts et de la Faune, Francis Durand Nna qui donne cette information, ces prises ont été vendues aux enchères publiques pour un montant équivalant à 100 millions de FCFA, reversés dans les caisses de l’Etat. Pour cette période de référence, 24 contentieux ont été ouverts.

Pour le premier semestre de l’exercice 2020, cette délégation régionale du Minfof a procédé à la saisie de plus de 1500 m3 de grumes et mobilisé environ 70 millions de FCFA de recettes à travers des opération de ventes aux enchères publiques.

Au cours d’une rencontre avec la presse, le patron des activités du secteur forestier dans le littoral a indiqué que les forêts du Littoral, situées pour l’essentiel dans le Nkam et la Sanaga-Maritime, « sont soumises à une forte pression, en termes d’exploitation, du fait de la proximité du port de Douala ».

D’où un appel lancé à tous les acteurs, et notamment les communautés riveraines de sites agressés, à une synergie pour lutter efficacement contre le fléau de l’exploitation forestière illégale. « Les populations riveraines doivent dénoncer à temps », souligne le régional du Minfof, qui leur conseille de s’adresser aux autorités administratives, les forces de maintien de l’ordre, la société civile, etc.

Les autorités camerounaises mènent un combat acharné contre le phénomène de l’exploitation illégale des ressources forestières. En novembre 2019, 15 entreprises forestières accusées d’exploitation illégale de bois ont été suspendues par le ministère des Forêts et de la Faune (Minfof). Ces exploitants forestiers avaient été épinglés pour utilisation frauduleuse des documents délivrés par l’administration en charge de la gestion des forêts et de la faune et pour non-respect des cahiers des charges assortis aux autorisations de coupe délivrées.

BE

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam