Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Oui, le parti MRC a déposé une plainte contre le Cameroun auprès de l’Union africaine qui l’a classée sans suite

Oui, le parti MRC a déposé une plainte contre le Cameroun auprès de l’Union africaine qui l’a classée sans suite

La réponse est :
Paru le mardi, 22 octobre 2019 17:43

Le Mouvement pour la renaissance (MRC) a plaidé pour que l’Union africaine annule les résultats de la présidentielle 2018.

Le Mouvement pour renaissance du Cameroun (MRC) a-t-il déposé une plainte contre l’Etat auprès de l’Union africaine (UA) ? La réponse est oui.

En effet, contrairement à ce que certains déclarent sur les réseaux sociaux, ce parti de l’opposition dont Maurice Kamto est le président, a bel et bien déposé une plainte le 20 janvier 2019, plus précisément au niveau de la Commission des droits de l’Homme et des peuples, organe de l’UA.

Documents à l’appui, la plainte a été reçue des maîtres Guy-Alain Sipowo et Philippe Larochelle, avocats au barreau du Québec, MM Adil Sahban, avocat aux barreaux de Paris et de New York, assistés de MM Sylvain Souop Gautier Zomissi, Jean-Marie Woupala, Martin Tene Nzohoua, Serge Emmanuel Chendjou et Gabriel Kontchou, avocats au barreau du Cameroun.

La plainte porte sur trois faits : « manquements relatifs à l’organisation du scrutin du 7 octobre 2018 ; manquements relatifs à la tenue du scrutin du 7 octobre 2018 et manquements relatifs au traitement du contentieux post-électoral par le Conseil constitutionnel ».

Comme mesures conservatoires, le MRC a demandé à la Commission d’annuler le processus électoral au Cameroun et d’introduire l’affaire au niveau de la Cour africaine des droits de l’homme.

Seulement, au cours de sa 64è session ordinaire tenue à Sharm El-Cheik (Egypte), tenue du 24 avril au 14 mai 2019, « la Commission a décidé de ne pas faire droit à la demande des mesures conservatoires » du MRC. En outre, la Commission décidé de surseoir à sa décision sur le renvoi à la Cour africaine des droits de l’homme à ce stade de la procédure. Les plaignants ont été invités à présenter leurs preuves et arguments.

Sylvain Andzongo

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants