Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Travaux publics : Nganou Djoumessi en mission d’inspection des chantiers routiers

Travaux publics : Nganou Djoumessi en mission d’inspection des chantiers routiers

Paru le jeudi, 22 octobre 2020 14:00

Depuis le 20, et ce jusqu’au 23 octobre 2020, le ministre des Travaux publics (Mintp), Emmanuel Nganou Djoumessi, se livre à un véritable périple dans le cadre d’une visite des chantiers de construction des routes dans les régions du Littoral, du Sud et de l’Ouest.

La note d’information publiée à cet effet précise que cette tournée « s’inscrit dans le cadre du suivi étroit des projets d’infrastructures routières, à l’effet de lever les contraintes liées à leur exécution pour faire respecter les délais d’exécution des travaux ».

Il s’agit, concrètement, d’évaluer la qualité des travaux d’entretien et de cantonnage exécutés sur la Nationale numéro 3 qui relie Yaoundé et Douala, les deux principales villes du pays, d’apprécier l’état d’avancement des travaux de la traversée urbaine de la ville de Bafoussam et celui des travaux de réhabilitation de la route Yaoundé-Bafoussam, le chef-lieu de la région de l’Ouest qui abritera une poule de la CAN 2022.

Satisfaction

« Le ministre des Travaux publics a apprécié avec satisfaction le cantonnage en cours et l’exécution de signalisation et de réfection des équipements de sécurité », fait savoir un responsable de la communication du Mintp à l’issue de la visite de la route nationale numéro 3.

La même source parle d’un avancement satisfaisant de la construction de la route Olama-Kribi dans la région du Sud. Longue de 106 km, le taux d’exécution affiche 67,16% pour une consommation des délais de 60,78%.

Toutes les infrastructures sociales de base accompagnant ce projet, à l’exception des six aires de jeu, sont déjà construites. Il s’agit de six blocs de trois salles de classe chacun, trois foyers pour jeunes, trois foyers pour les femmes rurales, trois centres communautaires et autant de hangars de stockage, trois centres de santé et 21 latrines.

L’un des temps forts de cette mission d’inspection est sans conteste l’évaluation et l’examen avec l’entreprise et la mission de contrôle en charge des travaux d’aménagement de la pénétrante-est de Douala des recommandations faites à l’issue de la concertation tenue le 8 octobre et les options techniques susceptibles de donner un coup d’accélérateur à ce chantier névralgique qui traine depuis quelque temps.

Dominique Mbassi

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes