Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le ministre des Forêts et de la Faune constate la caducité d’une cinquantaine de ventes de coupe

Le ministre des Forêts et de la Faune constate la caducité d’une cinquantaine de ventes de coupe

Paru le mardi, 23 mars 2021 17:49

A travers une décision prise le 16 mars 2021, le ministre des Forêts et de la Faune (Minfof), Jules Doret Ndongo, constate, la caducité de 57 ventes de coupe dans le domaine national. Cette caducité tient au dépassement de leur période de validité. Délivrées pour une durée de 3 ans, la plupart de ces ventes de coupe ont expiré depuis plus d’un an.

« La caducité emporte la perte du titre d’exploitation forestière, l’arrêt définitif et immédiat des activités, le règlement de tous les droits, taxes et redevances dus. Ces droits, taxes et redevances dus peuvent le cas échéant faire l’objet d’un recouvrement forcé », précise la décision.

D’après une source au Minfof, ces 57 ventes de coupe ont été attribuées à 36 opérateurs. Parmi eux, l’entreprise Sofocam arrive en tête avec 5 ventes de coupe, suivie des entreprises Kieffer et Cie, Iftca, Equatobois et Cofa détenant chacune 3 ventes de coupe.

Si le nombre et les immatriculations des ventes de coupe frappées de caducité sont connus, en revanche la décision ministérielle ne donne aucune indication géographique. « A partir des codes de ces ventes de coupe, nous pouvons déterminer avec exactitude où elles se situent », assure une source au Minfof qui reconnait pourtant que l’absence de cette indication ouvre la voie à toutes sortes de manœuvres frauduleuses.

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes