Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Pour faire face au Covid-19, le Cameroun accélère la dématérialisation dans les marchés publics

Pour faire face au Covid-19, le Cameroun accélère la dématérialisation dans les marchés publics

Paru le vendredi, 24 avril 2020 11:51

La passation des marchés publics au Cameroun se fait désormais uniquement en ligne. L’information est donnée par Ibrahim Talba Malla, le ministre délégué à la Présidence de la République chargé des Marchés publics (Mimap).

Dans un communiqué signé le 14 avril dernier et récemment diffusé par les médias, le Minmap précise que cette décision rentre dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Notamment en application des directives du Premier ministre instruisant aux administrations publiques « de privilégier les moyens de communication électroniques ».

De façon concrète, ces passations de marchés en ligne vont se faire sur une plateforme dédiée connue sous la désignation de « Cameroon On Line E-procurement System » (COLEPS). Il s’agit en effet d’un portail web, hébergé et administré par le ministère des Marchés publics. Il est d’ailleurs « accessible à partir des adresses www.marchéspublics.cm et www.publicscontracts.cm », précise le Minmap.

Il convient de préciser que cette plateforme existe depuis 2018. Mais avant le 14 avril 2020, cet espace dématérialisé n’était ouvert qu’à certaines administrations et divers projets structurants. Notamment les ministères en charge des Finances, de l’Habitat, des Marchés publics, de l’Éducation, de la Santé, des Travaux publics. Ainsi que le projet d’assainissement de Yaoundé phase II et le projet d’appui à la modernisation du cadastre et du climat des affaires.

Avantages

Selon le Minmap, « La commission de passation des marchés publics, via cette plateforme, pourra dépouiller les offres électroniques et arrêter le résultat de la séance d’ouverture des plis. Les candidats et soumissionnaires, quant à eux, pourront déposer leurs offres par voie électronique, compléter leurs dossiers ou rectifier les éventuelles erreurs matérielles ».

Aussi, le COLEPS offre aux maitres d’ouvrage et autorités contractantes, la possibilité d’une plus large diffusion des actes et documents relatifs à la passation, à l’exécution et au contrôle de l’exécution des marchés publics. « Cette panoplie concerne “des plans de passation, des appels d’offres, des appels à manifestation d’intérêt, des décisions attribuant les marchés, des communiqués rendant publics les résultats des appels d’offres ou encore de la liste des entreprises sanctionnées”, citent nos confrères de Cameroon Business Today.

Accès à internet

Si l’initiative est considérée comme une innovation visant à dématérialiser le travail au sein de l’administration, l’accès à cette plateforme inquiète certains usagers du fait des difficultés de connexion à internet.

Selon les chiffres officiels, le taux de pénétration de l’internet au Cameroun a atteint 30% en janvier 2020. Ces dernières semaines, les câbles sous-marins et les maillages de fibre optique, installés pour améliorer la qualité de service au Cameroun par le gouvernement, font l’objet d’incidents récurrents. À cette situation, s’ajoutent les délestages d’énergie électrique auxquels le pays fait face malgré les investissements consentis dans le secteur par les pouvoirs publics.

BE

Dernière modification le vendredi, 24 avril 2020 11:53

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam