Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, il n'existe pas de «3eme Bataillon amphibie» au sein du Bataillon d'intervention rapide dans l'armée camerounaise

Non, il n'existe pas de «3eme Bataillon amphibie» au sein du Bataillon d'intervention rapide dans l'armée camerounaise

La réponse est :
Paru le vendredi, 25 janvier 2019 15:30

Un certain «colonel Yaouba Ousmanou» aurait été abattu par des sécessionnistes à Kumbo dans la nuit du 24 janvier 2018.

Dans la nuit du 24 janvier 2018, des informations, sur les réseaux sociaux, ont font été état de ce qu’un certain «colonel Yaouba Ousmanou» appartenant au «3eme Bataillon amphibie du BIR [Bataillon d’intervention rapide]» aurait été abattu par des sécessionnistes à hauteur de Kumbo. C’est dans le Nord-Ouest du Cameroun.

Vérification faite auprès de l’armée camerounaise, il s’agit d’une fausse nouvelle. « Nous démentons catégoriquement  cette information qui fait le buzz dans l'infosphère, certainement dans le but inavoué de désinformer, distraire, ou véhiculer des informations de nature à saper moral de nos Forces, et à créer la psychose auprès des populations », déclare le colonel Didier Badjeck, responsable de la Communication du ministère de la Défense.

Le haut gradé de l’armée fait remarquer que l'unité en question, «3eme Bataillon amphibie», n'existe même pas au sein du BIR. Pis, il n’y a pas un colonel du nom de «Yaouba Ousmanou».

«Cet officier est inconnu de nos effectifs», martèle Didier Badjeck, lui-même colonel dans l’armée. Il est donc censé connaître ce collègue déclaré mort. Que nenni.

S.A

Dernière modification le vendredi, 25 janvier 2019 15:34
PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants