Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, Stephanie Sanders Sullivan n’a pas fait de déclaration sur la convocation de Peter Henri Barlerin au Minrex

Non, Stephanie Sanders Sullivan n’a pas fait de déclaration sur la convocation de Peter Henri Barlerin au Minrex

La réponse est :
Paru le vendredi, 25 mai 2018 11:14

Depuis deux jours pourtant, une déclaration à ce propos est attribuée au sous-secrétaire adjoint chargé des affaires de l’Afrique Centrale et des affaires de sécurité du Bureau des Affaires Africaines.

Depuis deux jours, une image du sous-secrétaire adjoint chargé des affaires de l’Afrique Centrale et des affaires de sécurité du Bureau américain des Affaires Africaines, Stephanie Sanders Sullivan est largement diffusée via les réseaux sociaux Whatsapp et Facebook. Sur cette image, l’on peut lire cette déclaration : « Si le gouvernement Camerounais pense qu’il peut intimider l’ambassadeur des Etats Unis, cela ne marchera pas. C’est dans leur intérêt de résoudre le problème [Traduction] ».

 14781 reseaux

Une fausse déclaration qui circule sur les réseaux sociaux.

Si l’on s’en tient aux éléments d’informations visibles sur  l’image, elle aurait avancé ces propos le 23 mai 2018, après l’audition de Peter Henri Barlerin au Ministère des Relations extérieures le 22 mai dernier. Il n’existe cependant sur internet aucune trace de tels propos. Stephanie Sanders Sullivan ne s’est  exprimée publiquement sur un sujet en rapport avec le Cameroun que  le 20 mai dernier ; c’était au Omni Shoreham Hotel, lors de la célébration de la fête nationale du Cameroun organisée par Henri Etoundi Essomba, l’ambassadeur du Cameroun aux Etats-unis.

Lors de cet évènement, dans son discours,  Stephanie Sanders Sullivan évoque  sa première affectation au Cameroun, le partenariat des Etats Unis avec le pays qui remonte aux premiers jours de l'indépendance ; le respect mutuel entre les deux Etats ; le rôle « efficace » du Cameroun dans la lutte contre Boko Haram ; elle félicite également le Cameroun pour son adhésion à la coalition pour lutter contre l’Etat Islamique, ainsi que pour sa contribution dans la force multinationale mixte et la MINUSCA. 

La sous-secrétaire adjoint chargé des affaires de l’Afrique Centrale et des affaires de sécurité du Bureau des Affaires Africaines évoque également les priorités communes aux deux Etats.

Sur la crise anglophone, elle affirme : « Nous sommes préoccupés par les tensions internes actuelles. Nous espérons sincèrement que tous les éléments de la société camerounaise pourront engager un dialogue authentique et inclusif pour résoudre pacifiquement ces différends, afin que le Cameroun puisse réaliser sa vision de devenir un pays à revenu intermédiaire d'ici 2035. »

Le 24 mai 2018, invitée à  une discussion sur la mise en œuvre de la  Zone de libre-échange continentale africaine au Wilson Center ( à Washington DC) Stéphanie Sanders  Sullivan s’exprime de nouveau en présence de l’ambassadeur du Cameroun aux Etats-Unis (invité également) ; cette fois son propos porte sur le soutien des États-Unis à l’initiative « Africa Continental Free Trade Area ».

Dernière modification le vendredi, 25 mai 2018 11:22

STOPBLABLACAM TV


Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants