Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, Michel Sapin n'a pas tenu de propos menaçants à l’égard des Africains

Non, Michel Sapin n'a pas tenu de propos menaçants à l’égard des Africains

La réponse est :
Paru le mardi, 25 juin 2019 15:52

Il se dit que lors d'une conférence de presse, Michel Sapin a menacé les Africains à propos du Fcfa. Est-ce vrai?

Sur Whatsapp une citation est partagée depuis peu au Cameroun : "Ne touchez surtout pas au franc cfa sinon vous serez frappés par le terrorisme".

Elle est accompagnée de la photo de Michel Sapin, l'ancien ministre français de l'Economie et des Finances de 2014 à 2017.

Lors de la recherche sur internet, elle apparait dès le 14 avril 2016 dans quelques blogs, forums de discussions et pages facebook de citoyens sénégalais. 4 jours plus tôt ( du 10 au 11 avril), Michel Sapin était au Sénégal, où il avait visité de nombreux sites, agricoles et industriels, le Port de Dakar et  la cimenterie Sococim. Il y avait aussi animé le 11 avril 2016, dans les locaux de la résidence de l’ambassadeur de France à Dakar, une conférence de presse conjointe avec Amadou Bâ, le ministre sénégalais de l’Economie, des finances et du plan.

Le contenu de la conférence

Au cours de cette  conférence, il sera interpellé sur la question de la dévaluation du franc CFA, qu'il assurera appartenir aux Africains, et dépendre fondamentalement d'eux.  Il affirmera en outre que , « s’il doit y avoir une quelconque évolution (...)[de cette monnaie], la France accompagnera mais ne se substituera  pas aux pays africains». Selon lui,  « la France sera [également] là (...) pour garantir la stabilité [du Fcfa] ».

Après la question du Franc Cfa, il évoquera celle de la solidarité de la France dans la lutte contre le terrorisme et sa volonté d'accompagner le plus possible le Sénégal dans la mise en oeuvre d'un certains nombre de projets.

Il ne prononcera pas ces mots qui lui sont attribués; toutefois son propos sur le Franc Cfa et sur le terrorisme seront interpretés par certains comme une menace. Comme il est possible de le lire sur le forum de discussion du site web www.bladi.info, où un internaute, pour introduire son propos, utilise cette citation aujourd'hui attribuée à l'ancien ministre français de l’Économie et des Finances.

R.S

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants