Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, il n'y a pas de prime de fonction au sein de Camair-Co, la compagnie aérienne camerounaise

Non, il n'y a pas de prime de fonction au sein de Camair-Co, la compagnie aérienne camerounaise

La réponse est :
Paru le lundi, 26 août 2019 08:01

Certains croient qu’une prime est versée aux employés de cette compagnie aérienne en fonction de leur poste. Vraiment ?

Certains employés de Camair-Co, la compagnie aérienne du Cameroun, affirment souvent à travers des revendications publiques qu’ils ne bénéficient pas de la prime de fonction. Difficile de les croire dans un contexte où la manipulation de l’opinion est monnaie courante. Mais, contrairement au scepticisme de certains, cette allégation sur l’absence de la prime de fonction à Camair-Co a été confirmée le 23 août dernier, dans une correspondance officielle du DG de la compagnie, Louis Roger Njipendi Kouotu.

En effet, en écrivant au président du conseil d’administration (PCA), Ernest Massena Ngalle Bibehe qui décrie l’augmentation des charges à Camair-Co du fait d’un récent mouvement du personnel, le DG Njpendi Kouotu écrit : « il convient de souligner qu’en raison de l’absence de prime de fonction à la Camair-Co, l’effet financier de ce redéploiement est fortement minimisé ».

Selon le droit du travail, ladite prime est une indemnité dont le montant dépend la fonction occupée dans une organisation. Elle est modulable en fonction des responsabilités de l'intéressé, des sujétions afférentes. Elle évolue à l'occasion des changements d'affectation. Dans le cas de la Camair-Co, le DG, lui-même, confirme que cette prime n’existe pas. Ce n’est donc pas une rumeur.

Les employés de la compagnie aérienne du Cameroun réclament aussi d’autres avantages : le paiement de la médecine du travail, la prime d’assurance multirisque professionnelle des navigants et l’assurance maladie pour tous.

Sylvain Andzongo

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants