Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Oui, si on est inscrit sur une liste électorale, il est possible de voter après vérification de son identité

Oui, si on est inscrit sur une liste électorale, il est possible de voter après vérification de son identité

La réponse est :
Paru le jeudi, 27 septembre 2018 06:30

Sur la toile, de plus en plus de Camerounais n'ayant pas eu la possibilité de retirer leurs cartes d'électeur s'interrogent sur la possibilité de voter ou non lors du scrutin prochain

Depuis des mois, sur les réseaux sociaux twitter et facebook, certains citoyens camerounais au pays ou dans la diaspora, à la veille du scrutin électoral de la présidentielle, se plaignent de n’avoir pas encore pu rentrer en possession de leurs cartes d’électeurs ; quand bien même ils seraient munis de leurs récépissés.  

21909 oui

D’après  la plupart de ces internautes qui se plaignent, les raisons évoquées par les agents d’Elecam approchés sont, entre juin et  fin août 2018, la production de cartes bloquée par une machine en panne (Journal du Cameroun évoque le sujet ici), ou encore  un problème de clés USB non fonctionnelles depuis 2015.

 A cette polémique de cartes d’électeurs qui enfle au fur et à mesure que le scrutin électoral se rapproche, certains sur les réseaux sociaux, comme éléments de réponse affirment qu’ayant reçu un récépissé, un individu est d’office inscrit sur le fichier électoral; ils ajoutent que le jour du vote, il peut systématiquement se présenter avec sa carte nationale d’identité (cni) ou son récépissé afin d’accomplir son devoir de citoyen.  

Nous avons posé la question au 8292, le numéro court d’Elecam qui répond à tout ce qui concerne le scrutin à venir. La voix au bout du fil nous explique: « On ne peut voter avec sa cni que si, et seulement si, on a perdu sa carte d’électeur et qu’on est inscrit sur le fichier électoral ».

21909 oui2

 

Nous interrogeons alors l’agent  sur la possibilité de faire partie du fichier électoral sans avoir reçu de carte d’électeur mais juste un récépissé. Nous évoquons ainsi, l’un des nombreux cas de figures exposés sur internet : le citoyen lambda qui s’est régulièrement inscrit en février à Douala et a reçu un récépissé ; mais qui depuis des mois et à la veille du scrutin ne parvient pas à obtenir sa carte d’électeur dans l’antenne communale concernée…

« Les cartes d’électeurs continuent d’être produites et retirées.  Si ce citoyen n’a pas encore pu avoir sa carte d’électeur, c’est tout simplement parce qu’elle ne faisait pas partie de la vague déjà produite. Il doit continuer de se rendre à l’antenne communale où il est allé l’établir afin de vérifier sa disponibilité. Elle sera probablement disponible dans les prochains jours» nous assure la voix à l’autre bout du fil.

D’un point de vue légal, le code électoral prévoit en l’article 103, alinéa 2 que « la commission locale peut autoriser à voter tout électeur inscrit dans [un] bureau qui se trouverait, pour une cause quelconque, empêché de présenter sa carte électorale. Elle doit au préalable s'assurer de son identité ». L’article 85, alinéa 2 du même Code dispose que les cartes qui n'ont pas été remises à leurs titulaires soient déposées aux bureaux de vote où ceux-ci sont inscrits. Elles y sont mises à leur disposition jusqu’à la clôture du scrutin et ne peuvent leur être délivrées qu'au vu de la cni et du récépissé d’inscription. Le récépissé pour le reste « sert exclusivement aux réclamations relatives aux opérations d'inscription sur les listes électorales » (article 70 alinéa 3). Il ne peut donc pas être utilisé comme une carte d'électeur, comme le suggèrent certains.

Faut-il y croire et se rendre sur les lieux du scrutin le jour-j? À chacun de se faire une opinion.

Sauf si l’indisponibilité de la carte le jour-j, ainsi que l’absence du nom du citoyen lambda sur le fichier électoral lui sont confirmés par l’antenne communale d’Elecam où il s’est inscrit avant le jour du scrutin.

R.S

STOPBLABLACAM TV


PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants