Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, le gouvernement camerounais n'a pas encore annoncé la suspension du parti politique MRC

Non, le gouvernement camerounais n'a pas encore annoncé la suspension du parti politique MRC

La réponse est :
Paru le lundi, 28 janvier 2019 17:51

Paul Atanga Nji, le ministre de l’Administration territoriale, aurait décidé le 26 janvier 2019, de l’arrêt d’activités du Mouvement pour renaissance du Cameroun (MRC).

Suite aux actes de vandalisme perpétrés par des militants du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) à Paris, le 26 janvier 2019, une rumeur a circulé au sujet d’une prétendue suspensions de ce parti politique. C’est faux.

Ce qui s’est passé le 26 janvier 2019 c’est que le Minat a rappelé au cours d’une conférence conjointe avec le ministre de la Communication, Emmanuel Sadi, qu’il est l’autorité qui accorde l’agrément aux partis politiques. Lesdits agréments ou autorisations sont accordés sur la base des lois et règlements de la République.

Paul Atanga Nji a alors déclaré : «Si le responsable d’un parti politique décide de défier systématiquement l’autorité de l’Etat, en organisant des manifestations illégales parfois dangereuses et susceptibles de perturber l’ordre public, le Minat est en droit de prendre certaines mesures conservatoires, notamment, l’interdiction provisoire de ce parti politique».

Le Minat a ajouté : «Si jamais les indices concordants de perturbation de l’ordre public sont établis contre un parti politique ou son promoteur, ce parti politique peut définitivement être interdit sur l’étendue du territoire national. C’est un message».  Pour l’heure le MRC n’est pas suspendu.

Sylvain Andzongo

STOPBLABLACAM TV


PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants