Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Oui, un seul serveur gère désormais les assurances du secteur des transports publics au Cameroun

Oui, un seul serveur gère désormais les assurances du secteur des transports publics au Cameroun

Paru le vendredi, 28 février 2020 14:50

Depuis le 1er janvier 2020, l’Association des Sociétés d’assurances du Cameroun a mis en service une plateforme de souscription et de gestion technique des opérations d’assurance du Pool de transport public de voyageurs.

C’est un peu l’imbroglio en ce moment entre certains assureurs et automobilistes au Cameroun. Car, plusieurs usagers voient leurs assurances dans le secteur du transport être rejetés lors des contrôles de police. « J’ai souscris à une assurance auprès d’une société reconnue de la place, mais là, la police me révèle que mon assurance n’est pas valide », se plaint Gérard Kamdem, un automobiliste à Yaoundé. Comme ce dernier, plusieurs usagers ne comprennent pas ce qui se passe.

Saisie, l’Association des Sociétés d’assurances du Cameroun (Asac) indique qu'elle a mis en service, depuis le 1er janvier 2020, une plateforme de souscription et de gestion technique des opérations d’assurance du Pool de transport public de voyageurs (TPV).

« Ces opérations se déroulent via internet au moyen d’un logiciel de gestion dédié et logé dans le serveur du Pool TPV. En conséquence, le Pool TPV décline sa responsabilité pour toute opération effectuée en dehors du système indiqué ci-dessus », explique l’Asac.

Le nouveau support technique, selon l’Asac, vise à éviter, comme par le passé, des fraudes de tout genre et notamment à la souscription. En outre, ce nouveau logiciel permet d'assurer le paiement effectif et immédiat de la prime d’assurance, de faire respecter les conditions uniformes de tarification pour tous les usagers, de contrôler le paiement du droit de timbre automobile, etc.

S.A.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes