Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, le gouvernement camerounais n'a pas suspendu 334 prestataires de la commande publique au mois de mai 2019

Non, le gouvernement camerounais n'a pas suspendu 334 prestataires de la commande publique au mois de mai 2019

La réponse est :
Paru le mardi, 28 mai 2019 18:07

334 entreprises seraient actuellement interdites de postuler dans le cadre des marchés publics au Cameroun. Vraiment ?

Le ministre en charge des Marchés publics (Minmap), Ibrahim Talba Malla, a publié ce mois de mai 2019, une liste d’entreprises suspendues de la commande publique pour une période de deux ans. Ceci, parce que ces entreprises ont abandonné des chantiers au titre des exercices 2014, 2015, 2016 et 2017. Ce qui a poussé certains à penser qu’il s’agit de 334 entreprises suspendues des marchés publics. C’est une interprétation erronée.

Ibrahim Talba Malla, éclaire en précisant : « il ne s’agit pas de 334 prestataires mais plutôt de 334 marchés qui ont été résiliés. Beaucoup d’entre eux étant exécutés par un seul prestataire à la fois. Le nombre de prestataires est don de loin, en deçà de celui des contrats résiliés ».

Toujours selon le ministre des Marchés publics, depuis la dernière publication faite pour mettre en demeure ces prestataires, certains ont eu entretemps à justifier l’achèvement de l’exécution de leurs contrats. « L’examen des cas de bien d’autres entreprises est actuellement en cours. Il se pourrait donc que certains dont les noms continuent de figurer sur la liste publiée, soient exemptés par la sanction », précise Ibrahim Talba Malla.

S.A

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants