Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Oui, un parent a écrit à la présidence de la République pour demander l’admission de son proche à l’Enam

Oui, un parent a écrit à la présidence de la République pour demander l’admission de son proche à l’Enam

La réponse est :
Paru le mercredi, 28 août 2019 16:01

Un homme aurait envoyé une correspondance au directeur du cabinet civil pour lui demander d’intercéder pour l’accès d’un membre de sa famille à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature. Vraiment ?

Selon la rumeur, un parent aurait écrit au directeur du cabinet civil de la présidence de la République du Cameroun (Dcc), Samuel Mvondo Ayolo, pour demander l’admission d’un de ses proches à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (Enam). Il se trouve que c’est vrai. «M. Paul Biya Ema’a sollicite le haut soutien de son illustre homonyme pour accéder à l’Enam en qualité d’auditeur de justice, au titre du concours lancé cette année», peut-on lire dans cette correspondance adressée au Dcc le 14 juin 2019, et abondamment partagée sur les réseaux sociaux.

etoudi in1

L’auteur de cette correspondance est Emmanuel Engongomo, ancien directeur administratif des équipes nationales de football du Cameroun.

Ce dernier y sollicite notamment l’entregent du Dcc pour que le nommé Paul Biya Ema’a puisse accéder dans cette prestigieuse école. Il appuie sa requête sur deux arguments : le «précieux patronyme» que porte l’intéressé, et «l’excellente relation» que son défunt père, Moïse Ema’a Engongomo, chef du village Endoum (département de la Haute Sanaga, région du Centre) avait entretenue de son vivant avec le président de la République Paul Biya.  

«Deux atouts déterminants» qui, selon lui, devraient jouer en faveur du jeune homme titulaire d’un master 2 en droits des affaires obtenu en 2014. Sur les raisons ayant motivé cette correspondance, l’auteur évoque «la limite d’âge» dont serait frappé le candidat après le concours de cette année.

«En conséquence, il est très respectueusement suggéré, sauf meilleure appréciation, qu’il plaise à Monsieur le Ministre Directeur du Cabinet Civil de bien vouloir recommander le présent cas au directeur général de l’Enam, question de permettre à l’intéressé d’être en mesure de continuer de porter dignement l’insigne patronyme», conclut Emmanuel Engongomo.

etoudi in2

Aux dernières nouvelles, le «candidat» Paul Biya Ema’a a été déclaré admissible aux épreuves orales du concours d’entrée au cycle A de la Division de la magistrature et des greffes, dont les résultats ont été rendus publics le 21 août dernier.

P.N.N

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants