Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Diaspora : le Cameroun veut créer un « puissant lobby’ » avec ses Afro-descendants

Diaspora : le Cameroun veut créer un « puissant lobby’ » avec ses Afro-descendants

Paru le mardi, 30 novembre 2021 14:29

Yaoundé, la capitale camerounaise, abrite depuis le 28 et ce jusqu’au 30 novembre 2021 un congrès des Afro-descendants et des peuples issus du bassin du Congo placé sous le patronage du ministère camerounais des Relations extérieures (Minrex), sur le thème : « Afro-descendants : dynamiques de départ, de retour, d’intégration et contribution au développement des pays d’origine ».

L’accord pour la tenue de cette rencontre au Cameroun marque l’engagement du président de la République, Paul Biya, « à accompagner la dynamique allant dans le sens de la contribution de la diaspora afro-descendante au développement économique des pays d’origine et de l’amélioration des conditions de vie des populations locales », explique le Minrex, Lejeune Mbella Mbella (photo).

Le membre du gouvernement indique, dans un entretien au quotidien gouvernemental Cameroon tribune, que les travaux de Yaoundé servent de rampe de lancement à d’autres assises prévues en terre africaine, en l’occurrence à Kinshasa en République démocratique du Congo du 13 au 15 décembre 2021, et à Pointe Noire au Congo voisin du 20 au 23 décembre 2021.

« Il sera globalement question de partager l’expérience camerounaise en matière d’esclavage et de traite négrière, de reconnecter les Afro-descendants aux réalités africaines et de nouer avec eux des partenariats dans divers secteurs porteurs de croissance économique », note le Minrex. Il rappelle que ce type de congrès constitue un grand moment d’échanges, une tribune de partage d’expériences, une étape de mise en exergue de tous les secteurs à fort potentiel de développement.

« Les Afro-descendants présents à Yaoundé sont dans cette dynamique, puisque nous avons en commun l’impératif du développement économique de nos pays. Il s’agira pour le gouvernement camerounais de créer des facilités d’investissements socio-économiques, de mettre en contact les acteurs du même secteur afin de créer, à terme, un puissant lobby de développement », insiste Lejeune Mbella Mbella.

D.M.

 

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Infographie sur le taux d’insertion des jeunes diplômés au Cameroun entre 2016 et 2020

InfographieSBBC cameroun insertion jeunes diplomes

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes