Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Atok : des barrières de contrôle d’impôts locaux pour optimiser le recouvrement des recettes communales

Atok : des barrières de contrôle d’impôts locaux pour optimiser le recouvrement des recettes communales

Paru le lundi, 31 janvier 2022 18:27

C’est un arrêté municipal du maire d’Atok, Jean Yves Bak, qui crée les trois barrières économiques installées dans les villages de Makogou, Akok-Maka et Souomboua. Cet arrêté précise qu’il s’agit des barrières municipales chargées de contrôler les impôts locaux et des taxes communales auprès des usagers.

« Le contrôle consistera en la vérification des pièces valables (tickets, reçus de carnet de souche, quittances et fiches de suivi de l’impôt libératoire) justifiant le paiement des droits dus dans le cadre de l’exercice réglementaire des activités des intéressés », indique le maire dans l’arrêté municipal en question.

« Cette mesure a été lancée dans une optique de recherche de l’autonomie financière de la municipalité, parce qu’il faut lever davantage de recettes propres à Atok où beaucoup de marchandises locales sont écoulées, notamment les productions agricoles. Il y a aussi les entrées de grands éleveurs du côté d’Akok-Maka », explique Ronny Bissié, le responsable de la communication de cette commune du département du Haut-Nyong (région de l’Est).

À la réalité, depuis plusieurs années, Atok vit essentiellement grâce aux centimes additionnels communaux (CAC). À titre d’illustration, l’assiette fiscale de la commune représente moins de 2 millions de FCFA par mois. « Ce qui n’est pas acceptable parce qu’il n’est pas évident de financer les investissements sur fonds propres dans ces conditions. Ce montant est faible par rapport aux charges de la mairie », commente Ronny Bissié.

Depuis le début de cette année, Jean Yves Bak est décidé à faire évoluer les choses en augmentant les recettes propres de la commune. Pour lui, ces barrières économiques vont faire rentrer plus d’argent dans les caisses de la mairie. Le projet a été validé par le conseil municipal.

Sur le terrain, après la création des trois barrières (une à chaque extrémité de la commune et la troisième au centre), le personnel communal a déjà été affecté. Il va bénéficier du soutien des forces de maintien de l’ordre et des forces de sécurité.

Michel Ange Nga

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Au cours de l’année 2021, la direction générale des Impôts du ministère des Finances a encaissé près de 10 milliards de FCFA de paiements d’impôts via le téléphone portable

InfographieSBBC cameroun impots payes