Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Agriculture : des subventions disponibles pour les producteurs de lait et de miel

Agriculture : des subventions disponibles pour les producteurs de lait et de miel

Paru le jeudi, 01 octobre 2020 16:41

A l’occasion de la revue à mi-parcours du Projet de développement de l’élevage financé par la Banque mondiale (BM), au mois de septembre dernier, l’on a appris que les promoteurs individuels sont désormais éligibles aux différents appuis financiers prévus de ce programme.

« L’ouverture des subventions aux individus bénéficie d’un encadrement mesuré. Les projets individuels se concentrent sur le lait et le miel. Le choix en question participe de l’engagement des pouvoirs publics à apporter des incitations dans les deux filières en question. D’ailleurs, ces subventions s’adressent à des maillons précis le long de la chaîne de valeur : transformation et fourniture des intrants, notamment le matériel génétique et l’aliment », renseigne la communication du Prodel.

La configuration de 60/40% est maintenue. En valeur absolue, c’est 75 millions de FCFA d’apport du Prodel et de 50 millions de FCFA comme contrepartie des bénéficiaires. La mise du Projet est plafonnée. Le recours au crédit bancaire par le bénéficiaire devient aussi facultatif.

L’originalité de la revue à mi-parcours, c’est également l’avènement des projets de petite échelle. Car, désormais, les financements de la taille de 10 à 20 millions de francs bénéficient aux régions de faible expérience en matière de montage et de conduite des projets d’élevage comme « business » : Sud, Sud-Ouest, Nord-Ouest et Extrême Nord.

L’autre nouveauté concerne les groupes d’individus structurés en Sociétés anonymes (SA), Sociétés à responsabilité limitée (SARL) ou en Groupe d’intérêt économique (GIE). Ils deviennent la cible d’éventuels financements ce qui n’était pas le cas au départ puisque seules les organisations de producteurs étaient bénéficiaires.

A trois ans de la clôture du Prodel, la Banque mondiale, principal bailleur dudit projet, indique que sur un financement de 134,15 millions de dollars US (environ 78,4 milliards de FCFA), approuvé le 27 octobre 2016 par le conseil d’administration de la BM, 100 millions de dollars US (58,5 milliards de FCFA) ont déjà été engagés.

Le projet a également créé près de 30 partenariats productifs pour soutenir le développement des chaînes de valeur dans le secteur de l’élevage et financé 200 plans d’affaires. Près de 80% des organisations paysannes soutenues ont adopté de nouvelles technologies. La date de clôture du Prodel est fixée au 31 janvier 2023.

Sylvain Andzongo

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.