Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Mise en production du barrage de Nachtigal : des travaux préalables vont causer des perturbations dans le Centre

Mise en production du barrage de Nachtigal : des travaux préalables vont causer des perturbations dans le Centre

Paru le vendredi, 05 janvier 2024 14:43

Ce dimanche 7 janvier, la fourniture en énergie électrique connaîtra des « perturbations » dans la région du Centre. Raison : « Dans le cadre de la mise en service imminente du barrage hydroélectrique de Nachtigal telle qu’annoncée par le chef de l’État lors de son adresse à la nation le 31 décembre 2023, d’importants travaux seront effectués au poste de transformation électrique 225/90/15 kV d’Oyomabang » à Yaoundé, indique le ministre de l’Eau et de l’Énergie (Minee), Gaston Eloundou Essomba, dans un communiqué publié ce vendredi. À cet effet, certains quartiers de la capitale seront plongés dans le noir pendant plusieurs heures (entre 6h et 18h). La production devra reprendre son cours normal dès la fin des travaux.

L’objectif poursuivi par le gouvernement relativement à ces travaux est de garantir une saine évacuation de l’énergie produite par le barrage de Nachtigal à travers le raccordement du poste de Nyom 2 qui reçoit son énergie, au poste d’Oyomabang aux fins de distribution dans le réseau, apprend-on. « La réalisation en toute sécurité desdits travaux nécessitera le retrait de certains ouvrages majeurs de transport de l’électricité, notamment les lignes 225 kV Mangombé-Nkolkoumou-Oyomabang, la ligne 90 kV Oyomabang-Ngousso et du poste 225/90/15 kV d’Oyomabang. Toutes choses qui entraineront des perturbations dans la fourniture en énergie électrique dans certains quartiers de la ville de Yaoundé et environs », précise le membre du gouvernement.

Lors de son discours à la nation à l’occasion de la fin d’année 2023 et du Nouvel An 2024, le président Paul Biya a déclaré que le barrage de Nachtigal, d’une capacité de 420 MW, « sera mis en service dans quelques jours ». Si le président n’a donné aucune date, le Minee avait annoncé, le 18 juillet dernier lors de la cérémonie de remplissage du barrage, que sa mise en service complète est programmée pour le mois de septembre 2024. Une fois en marche, l’infrastructure, dont le coût est de 786 milliards de FCFA, devrait contribuer à résorber le déficit en électricité en augmentant de 30% les capacités de production actuelles du Cameroun, chiffrée à plus de 1500 MW.

Patricia Ngo Ngouem

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Please publish modules in offcanvas position.