Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Électricité : Eneo résiste à l’injonction du régulateur de suspendre la facturation par estimation

Électricité : Eneo résiste à l’injonction du régulateur de suspendre la facturation par estimation

Paru le mercredi, 08 juillet 2020 11:33

Eneo ruse avec l’injonction de l’Arsel. Dans un courrier daté du 11 juin 2020, le régulateur demande au concessionnaire du secteur de l’électricité de suspendre l’opération d’estimation des factures mensuelles de consommations, lancée dans les villes de Yaoundé et de Douala.

« Eneo annonce à ses clients, aux associations de consommateurs et aux autres parties prenantes qu’elle a pris la pleine mesure de leurs préoccupations remontées au sujet de l’estimation des factures mensuelles de consommations électriques. Un ensemble de mesures seront prises à compter de cette semaine et seront mises en œuvre progressivement pour amorcer une nouvelle relation entre Eneo et sa clientèle. Les premières mesures concerneront dans un premier temps les agences de Douala, Yaoundé, Bafoussam, Garoua et Maroua », déclare la filiale camerounaise du Fonds d’investissements Actis, dans un communiqué publié ce 7 juillet.

Eneo n’explique pas clairement en quoi consiste sa « nouvelle relation » avec la clientèle, mais il s’agirait, selon nos informations, non pas de suspendre la facturation mensuelle par estimation, mais de corriger les dysfonctionnements et biais relevés afin de rendre l’estimation beaucoup plus proche de la consommation réelle. Il est par ailleurs envisagé de permettre aux clients de faire eux-mêmes la relève des index, en prenant une photo de leur compteur à l’aide d’un téléphone portable et de la faire parvenir à l’électricien.

Pour l’entreprise, il s’agit en effet d’un processus visant à réduire ses charges. La relève mensuelle des index des compteurs est en effet laborieuse et engendre des coûts dans un contexte de tension de trésorerie chronique. 

Au mois de juin dernier, saisissant l’opportunité du Covid-19, l’électricien a étendu son système de relève des index à une fréquence d’un mois sur deux ou trois, déjà en expérimentation, à 30% de ses abonnées. Selon cette approche, en attendant sa prochaine relève, le client reçoit une facture mensuellement estimée sur la base de ses consommations des mois antérieurs.

« Le principe de l’estimation est d’imputer au client une consommation plus ou moins égale à la moyenne de ses trois dernières consommations. En temps normal, la consommation du client sera sensiblement la même d’un mois à l’autre », explique l’entreprise. Mais l’opération présente des défis, notamment en terme saut de tranche de facturation, mis en exergue par des associations de consommateurs et le régulateur.

Sylvain Andzongo

Dernière modification le mercredi, 08 juillet 2020 11:39

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.