Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Produits brassicoles : le ministère du Commerce annonce une suspension de l’augmentation des prix pour l’année 2021

Produits brassicoles : le ministère du Commerce annonce une suspension de l’augmentation des prix pour l’année 2021

Paru le lundi, 11 octobre 2021 18:01

Dans un communiqué daté de ce 11 octobre, Luc Magloire Mbarga Atangana (Mincommerce), informe qu’au titre de l’année 2021, les prix des boissons ne seront pas augmentés sur le marché. Cette décision intervient après une concertation, le 7 octobre dernier, entre le Mincommerce et les responsables des différentes sociétés brassicoles réunies au sein de la Cameroon Alcohol Producers Association (CAPA).

Au cours de cette rencontre, la CAPA a fait part de ses difficultés face à certaines contraintes. Il s’agit notamment des « pressions fiscales de l’ordre de 52% ajoutées à d’autres difficultés enregistrées par les associations de protection et de défense des droits des consommateurs qui oscillent de 32-52% », peut-on lire dans un compte rendu du ministère du Commerce.

« Nous n’avons procédé à aucun licenciement de personnel lors du covid-19, ni lors de la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. On veut être des champions nationaux, on a besoin d’accompagnement sur la fiscalité, notamment la réforme des droits d’accises qui influencent le prix des boissons », a alors déclaré Emmanuel de Tailly, directeur général de la Société anonyme des brasseries du Cameroun (SABC). Ce dernier estime par ailleurs que les entreprises de la CAPA ont une dette intérieure de plus de 2 milliards FCFA.

Malgré cela, fait-on savoir au Mincommerce, « les perspectives de production du maïs étant prometteuses » les brasseurs ont rassuré que les marchés seront approvisionnés durant les fêtes.

En plus des boissons, le gouvernement lutte contre une augmentation généralisée des prix sur les marchés. Ainsi, le 8 octobre, le Mincommerce a rencontré les acteurs de la filière béton qui tiennent difficilement les prix homologués par les autorités depuis plusieurs années ; et il y a quelques semaines, le ministre Luc Magloire Mbarga Atangana démentait une augmentation des prix du gaz.

L.A.

Lire aussi :  

Le Mincommerce dément une augmentation du prix du gaz de 6500 à plus de 7300 Fcfa

Matériaux de construction, denrées alimentaires… : le gouvernement prépare les esprits à une hausse des prix homologués

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.