Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le chocolatier Cargill renforce son mécanisme de surveillance du travail des enfants au Cameroun

Le chocolatier Cargill renforce son mécanisme de surveillance du travail des enfants au Cameroun

Paru le mercredi, 13 mai 2020 04:06

Dans un communiqué publié ce 12 mai, la firme américaine Cargill indique que son programme pilote de surveillance du travail des enfants au Cameroun, soutenu par une subvention du gouvernement néerlandais, a déjà atteint 4 000 planteurs. Ce réseau de planteurs devrait être étendu d’ici la fin de 2020, indique la firme représentée au Cameroun par Telcar Cocoa. Objectif : étendre la portée de son mécanisme de surveillance et de remédiation du travail des enfants au Cameroun.

« En travaillant directement avec les coaches et les coopératives agricoles, le programme pilote a été conçu dans le cadre d’une approche fondée sur les risques (…) tels que la présence d’une école locale ou le nombre d’enfants dans le ménage », explique Matthias Lange, Directeur des Politiques et Programmes de l’International Cocoa Initiative (ICI). « Cette approche nous permettra d’identifier les communautés les plus exposées au travail des enfants et d’élaborer des plans de remédiation en conséquence », ajoute-t-il.

Au Cameroun, Cargill travaille depuis septembre 2019 avec un partenaire de longue date, International Cocoa Initiative (ICI), pour établir un mécanisme de surveillance et de remédiation du travail des enfants dans le pays. Il est le premier chocolatier à le faire.

S.A.

Dernière modification le mercredi, 13 mai 2020 04:08

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.