Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Route Babadjou-Matazem : le gouvernement recherche un nouveau prestataire après le désistement de Sogea-Satom

Route Babadjou-Matazem : le gouvernement recherche un nouveau prestataire après le désistement de Sogea-Satom

Paru le mercredi, 13 octobre 2021 06:46

Dans un appel d’offres international publié le 6 octobre dernier, le gouvernement fait part de son intention de s’attacher les services d’une nouvelle entreprise pour réaliser les travaux de bitumage du tronçon Babadjou-Matazem. Ce tronçon long de 17 km fait partie de l’axe Babadjou-Bamenda d’un linéaire de 52 km, qui relie la région de l’Ouest à la région anglophone (en crise) du Nord-Ouest.

Le ministère des Travaux publics, maître d’ouvrage de ce projet indique que la construction de la route sera financée par la Banque mondiale à travers un prêt de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD). L’Etat camerounais prend en charge les taxes liées audit projet.

Echec des négociations

La recherche d’un nouveau maître d’œuvre pour la réalisation de ce chantier intervient après l’échec des négociations avec l’entreprise Sogea-Satom, initialement engagé sur le projet.

En effet, c’est en 2017 que Sogea-Satom est choisie pour réaliser les travaux de réhabilitation de la route Babadjou-Bamenda, fortement dégradée. Mais dès septembre de cette année-là, l’entreprise suspend les travaux en raison d’attaques de ses infrastructures et des menaces sur son personnel par les séparatistes armés. Les travaux reprendront quelques mois plus tard, mais seront perturbés à nouveau jusqu’à une nouvelle suspension le 14 janvier 2020 après une attaque meurtrière intervenue une semaine plus tôt.

« À travers leur mode opératoire, caractérisé par des enlèvements, des assassinats, des demandes de rançons, le harcèlement téléphonique des populations, ces individus ont fini par créer la psychose générale dans la zone du projet. Ce qui a amené l’entreprise Sogea-Satom a marqué un désintérêt dans la poursuite des travaux », avait alors expliqué le ministre des Travaux publics en juin dernier dans un point de la situation.

Malgré les assurances du gouvernement, l’entreprise avait refusé de reprendre les travaux. Il est à noter que Sogea-Satom réclamait par la même occasion le paiement de 5 milliards de FCFA représentant le paiement de la totalité des réclamations contenues dans le protocole du 14 avril 2020.

Promesses

Dans l’intervalle, le projet avait été divisé en quatre lots. Des entreprises locales ont été sélectionnées pour réaliser les travaux sur les tronçons à risque : Bun’s sur la section Matazem-Welcome to Bamenda longue de 18 km, Bofas sur la voie de contournement de la falaise de Bamenda longue de 4 km ; Edge sur la traversée urbaine de 11 km ; et Sogea-Satom sur Babadjou-Matazem. Cette dernière ne va pas se remobiliser sur le chantier, au grand dam du gouvernement.

En mission de paix dans la région du Nord-Ouest il y a une semaine, le Premier ministre s’est engagé pour que les travaux sur ce projet reprennent avant la fin du mois d’octobre en cours. « A mon arrivée à Yaoundé, je rencontrerai les trois entreprises contractantes et les mettrai en chantier immédiatement. Je peux vous assurer que les travaux commenceront avant la fin du mois », a-t-il déclaré le 5 octobre.

Après quoi, le 11 octobre, le ministre des Travaux publics va recevoir Abdoulaye Seck, Directeur des Opérations de la Banque Mondiale au Cameroun. D’après un compte rendu du ministère, le haut responsable de la Banque mondiale a rappelé que l’axe Babadjou-Bamenda comporte plusieurs segments notamment : Babadjou-Matazem, Matazen-Bamenda, la traversée urbaine et le contournement de Bamenda. Évoquant la possibilité d’une reprise des travaux sur ces quatre axes routiers, avec la mise sur pieds de certaines dispositions, il a précisé que des mesures doivent être prises par les deux parties (Etat du Cameroun et Banque mondiale), et signalé par cette occasion que les deux parties sont déterminées pour la finalisation de ces grands travaux.

L.A.

Lire aussi :

Route Bamenda-Babadjou : le Premier ministre promet la reprise des travaux avant la fin du mois d’octobre

Route Bamenda-Babadjou : Emmanuel Nganou Njoumessi dans l’impasse

Dernière modification le mercredi, 13 octobre 2021 06:50

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.