Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Dès 2024, la Douane camerounaise envisage d’allonger la liste de ses partenaires

Dès 2024, la Douane camerounaise envisage d’allonger la liste de ses partenaires

Paru le mercredi, 13 décembre 2023 16:33

La Direction générale des douanes (DGD) parle de forger de nouveaux partenariats. Elle envisage de rechercher ces partenaires au-delà du cercle habituel des institutions publiques. Dans l’édition 542 de « Customs newsletter », la lettre d’information produite par la DGD, on apprend que les institutions financières, les organisations environnementales, les organisations non gouvernementales, les établissements universitaires… intéressent particulièrement les autorités douanières camerounaises.

Cette nouvelle ambition n’est pas le fruit du hasard. C’est en réalité une recommandation de l’Organisation mondiale des douanes (OMD), pour qui la recherche des nouveaux partenaires va contribuer à moderniser les institutions douanières du monde. Pour bien marquer cet objectif, l’OMD a choisi pour thème de la Journée internationale des douanes (JID) en 2024 : « Pour une douane mobilisant ses partenaires historiques et nouveaux autour d’objectifs clairs ».

Pour expliquer cette invitation à forger de nouveaux partenaires, l’OMD explique : « Force est de constater que le monde dans lequel nous évoluons aujourd’hui est très différent de celui il y a dix ans. Nous sommes confrontés à nouveaux défis, comme les révolutions technologiques et les crises environnementales et sanitaires, et sommes témoin des bouleversements politiques complexes au niveau international. Les administrations douanières du monde entier doivent non seulement gérer les conséquences directes de ces changements mais aussi adopter une démarche proactive vis-à-vis de celles-ci ».

Au Cameroun, la DGD promet toutefois de s’assurer que tous les potentiels partenariats sont en adéquation avec les missions de la douane et que les avantages attendus sont clairement identifiés. « Chaque partenariat devrait faire l’objet d’une évaluation rigoureuse », peut-on encore lire dans les colonnes de « Customs newsletter ».

Michel Ange Nga

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Please publish modules in offcanvas position.