Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Développement : comment le Cameroun compte financer sa stratégie de plus de 37 000 milliards FCFA

Développement : comment le Cameroun compte financer sa stratégie de plus de 37 000 milliards FCFA

Paru le dimanche, 14 novembre 2021 11:54

A l’Assemblée nationale où il présentait, ce 12 novembre, aux députés la Stratégie nationale de développement (SND 30) que le Cameroun va déployer entre 2020 et 2030, le ministre de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat) a esquissé les sources de financement de ce vaste plan évalué pour l’instant à plus de 37 500 milliards FCFA. « Ce chiffre n’est pas parfait. Ce sont des évaluations et des estimations susceptibles d’être affinées avec le temps », a d’abord indiqué Alamine Ousmane Mey (photo).

D’après la présentation faite par le membre du gouvernement, « les réformes et initiatives majeures de la SND 30 sont prévues être financées à partir de plusieurs sources de financement notamment le budget de l’État, les budgets des collectivités territoriales décentralisées, les ressources des PTF (partenaires techniques et financiers) ainsi que les financements des privés dont ceux de la diaspora ». Les ressources publiques « doivent être complétées, suffisamment et de manière large par des ressources qui viennent du privé afin de créer l’effet de levier solliciter par le gouvernement en matière de ressources au-delà de l’endettement public, au de-là de l’endettement souverain qui a également ses forces, mais aussi ses limites dans la propension à mobilise les ressources ».

De ce fait, le gouvernement rassure que « la dette publique sera maitrisée et les techniques de financement innovantes seront privilégiées ». « La mise en œuvre des plans contenus dans la stratégie sera financée en grande partie par les capitaux privés à travers des approches tels que les partenariats publics-privés et le project-finance », indique d’ailleurs la SND 30. « L’action de l’État consistera essentiellement dans le cadre de la mise en œuvre de ces plans, à réaliser les études de faisabilité, de rentabilité économique et de maturités de ces plans afin de les rendre attrayants pour les investisseurs privés », souligne Alamine Ousmane Mey.

Plusieurs projets d’infrastructures et programmes de développement sont prévus dans la SND 30 (voir tableaux ci-dessous). Le plus couteux est le plan couverture santé universelle évalué à plus de 12 000 milliards FCFA.

55599 sdn

55599 sdn.1png

Ludovic Amara

Dernière modification le mardi, 16 novembre 2021 08:23

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.