Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Energie : 178 milliards FCFA pour financer l'interconnexion des réseaux électriques du Cameroun et du Tchad

Energie : 178 milliards FCFA pour financer l'interconnexion des réseaux électriques du Cameroun et du Tchad

Paru le jeudi, 16 décembre 2021 02:57

Le projet a fait l’objet d’un accord de financement ce 15 décembre à Yaoundé entre le Groupe de la Banque mondiale et les autorités camerounaises représentées par le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat). Par cette convention, la Banque mondiale « met à la disposition du Cameroun 271 millions d’Euros, soit 178 milliards FCFA pour le financement du Projet d’interconnexion des réseaux électriques du Cameroun et du Tchad », a expliqué le Minepat Alamine Ousmane Mey.

Le Projet d’interconnexion des réseaux électriques du Cameroun et du Tchad (PIRECT) consiste en effet à prendre l’énergie électrique que va produire le barrage de Nachtigal, encore en construction dans la région du Centre, et la conduire sur plus de 1300 km pour atteindre la ville tchadienne de Bongor. « Ainsi, Nachtigal sera connecté à Houro Oussoa près de Ngaoundéré sur 514km. Ngaoundéré relié à Garoua sur 250km. La ville de Maroua liée à Kousseri sur 191,9km et Maroua — Yagoua 100km », a expliqué le Minepat.

Il ajoute qu’ « il sera également question de la construction d'une ligne 225kV de 15,2 km entre Kousseri et Gassi au Tchad, d'une ligne 225 kV simple terne, simple faisceau de 20 km entre Yagoua et Bongor dont 13,8 km au Cameroun et 7,2 km au Tchad ».

Pour sa part, le Directeur des opérations de la Banque mondiale au Cameroun, Abdoulaye Seck, indique les avantages du PIRECT pour les deux pays : « En effet, non seulement le projet permettra d’alimenter les régions du nord du Cameroun, il fera aussi du Cameroun un pays exportateur d’énergie en servant le Tchad qui fait face à un déficit énergétique important. Comme vous le savez, avec seulement environ 8% de sa population, le Tchad est le pays avec le plus faible taux d'accès à l'électricité au monde ».

La production en énergie électrique du Tchad est « essentiellement thermique, et ses implications sur le climat, le budget, et la balance des paiements sont dévastatrices. A terme, le PIRECT permettra à plus de 540 000 personnes d'avoir un meilleur ou nouvel accès à l'électricité, en même temps qu'il va contribuer à l'amélioration de la balance commerciale du Cameroun », a fait savoir Abdoulaye Seck.

L.A.

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.