Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Un salon économique pour accompagner des petits producteurs africains dans la Zlecaf

Un salon économique pour accompagner des petits producteurs africains dans la Zlecaf

Paru le mercredi, 19 janvier 2022 16:51

Hier 18 janvier, le ministre du Commerce (Mincommerce) a ouvert à Yaoundé la première édition du Salon économique nommé « African Business Week ». Sous le thème « Synergie des savoir-faire africains au service de la Zone de libre-échange continentale africaine », la rencontre d’affaires connaît la participation de « 500 petits producteurs originaires des États de l’Afrique centrale et de l’Ouest : Cameroun, Sénégal, Mali, Burkina Faso, RDC, de la Côte d’Ivoire », fait savoir le ministère du Commerce dans un communiqué.

Il s’agit pour les organisateurs de ce salon, d’outiller les petits producteurs à trouver leur place dans la zone de libre-échange continentale (Zlecaf), le deuxième plus vaste marché du monde après le Regional Comprehensive Economic Partnership (RCEP) en Asie.

Pour le Mincommerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, le contexte de la pandémie a révélé que c’est désormais « du suicide économique » de continuer de dépendre des autres. « Il nous faut agir. Il nous faut changer de paradigme. C’est ici. C’est maintenant. L’African Business Week ne doit pas être un simple espace de loisir, une occasion de beuverie, de bombance ou d’exhibitionnisme, mais un temps fort de cogitation, d’action et de projection vers le futur qui commence maintenant », a-t-il déclaré.

« Nous ambitionnons de mutualiser les compétences et les ressources disponibles pour contribuer à l’émergence, en Afrique, d’un nouveau pôle de développement économique et commercial inclusif et compétitif, en alignement avec les indicateurs d’édification de la ZLECAF », a-t-il conclu. L’African Business Week se tient au Musée national du 15 au 30 janvier.

L.A.

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Au cours de l’année 2021, la direction générale des Impôts du ministère des Finances a encaissé près de 10 milliards de FCFA de paiements d’impôts via le téléphone portable

InfographieSBBC cameroun impots payes

 

Please publish modules in offcanvas position.