Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Pour éviter la concurrence déloyale, l’Asroc plaide pour l’indication du grammage des savons en vente

Pour éviter la concurrence déloyale, l’Asroc plaide pour l’indication du grammage des savons en vente

Paru le mardi, 23 juin 2020 11:15

Au cours d’une mission d’évaluation des capacités des entreprises de la filière huile de palme, le 16 juin 2020 dans les régions du Littoral et de l’Ouest, Jacquis Kemleu Tchabgou, le secrétaire général de l’Association des raffineurs des oléagineux du Cameroun (Asroc) a recommandé à tous d’indiquer désormais le grammage sur les savons en vente.

« Il est désormais très important de marquer le poids sur un morceau de savon. Car, on a des savons de 300, 360, 340, et 400 grammes, mais le consommateur est en difficulté parce que sur le plan visuel, entre ces différents poids, il n’y a quasiment pas de différence », a déclaré le SG de l’Asroc.

Par la même occasion, il a invité l’administration à jouer le rôle d’arbitre pour limiter le rôle néfaste de la concurrence déloyale. Elle surviendrait du seul fait que les consommateurs seraient en train d’acheter un savon qui paraît moins cher, mais dont le poids ne correspond pas au coût.

Pour Jacquis Kemleu, il est désormais question de lever la tolérance administrative afin de respecter le règlement technique « NC77 » qui met en exergue la traçabilité, la qualité du contenu et non plus seulement du contenant.

Sylvain Andzongo

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.