Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Travaux publics : un avenant en projet pour relancer la construction de 55 ponts métalliques

Travaux publics : un avenant en projet pour relancer la construction de 55 ponts métalliques

Paru le jeudi, 27 août 2020 16:29

Le projet est à l’arrêt depuis juin 2019 du fait de l’expiration de la période de décaissement des fonds. Pour remédier à cette situation, le ministre des Travaux publics (Mintp), Emmanuel Nganou Djoumessi vient de réunir les acteurs impliqués dans la réalisation de ces travaux. Les échanges ont porté sur la question de la nouvelle mise en place du financement. À ce sujet, le Mintp a évoqué l’hypothèse d’un « avenant qui va tenir compte de la suite des travaux à accomplir sur une durée précise ».

La concertation avec l’Ellipse Projects, adjudicataire de la deuxième phase consacrée à l’assemblage des ouvrages, a débouché sur une période de 18 mois pour achever les travaux. Soit 14 mois pour les travaux proprement dits et quatre mois dédiés aux aménagements des charges de réception. « L’avenant que nous devons avoir doit couvrir une période de validité d’au moins 18 mois », a déclaré Emmanuel Nganou Djoumessi. Le Mintp n’a toutefois pas évoqué les implications financières que pourrait entrainer cet avenant qui permettra le payement d’Ellipse Projects sur la base de ses derniers travaux effectués.

Au moment de leur interruption, le taux d’avancement global des travaux était de 27,79% pour un taux de consommation de délai de 86%. L’entreprise américaine Acrow Corporation, adjudicataire de la première phase du marché, a achevé la fabrication et l’acheminement des éléments métalliques des 44 ponts que couvrait le financement disponible d’un peu plus de 20 milliards 600 millions de FCFA (37 272 541 dollars US). « Il ne reste qu’à effectuer l’accompagnement et les formations nécessaires à l’installation des pièces métalliques », rapporte Cameroon Tribune.

Il faut noter que ce projet fait également face à certaines difficultés dans sa mise en œuvre. Ces difficultés sont à la fois d’ordre technique et administratif (défauts d’attestations de prise en charge de TVA aux sous-traitants, celles délivrées étaient parfois mal libellées). Ce à quoi il faut s’ajouter le climat sécuritaire qui prévaut dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, qui ralentit l’achèvement des études et des travaux.

BE

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.