Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Industrie pharmaceutique : le Minsanté au chevet entreprises camerounaises en difficulté

Industrie pharmaceutique : le Minsanté au chevet entreprises camerounaises en difficulté

Paru le lundi, 27 novembre 2023 15:09

Le ministre de la Santé publique (Minsante), Malachie Manaouda, vient de faire le tour de quatre entreprises pharmaceutiques camerounaises installées dans la ville de Douala. Objectif : toucher du doigt les difficultés de ces dernières et faire des propositions immédiates.

Lors de cette descente sur le terrain, Malachie Manaouda a eu droit à un chapelet de difficultés. En premier, les procédures fiscales et douanières fastidieuses. Ensuite les factures que les institutions publiques tardent à payer, le faible accès au marché local et le coût de production des médicaments qui reste très élevé comparé à l’offre des concurrents étrangers.

Malachie Manaouda n’est pas reparti de Douala sans faire quelques promesses aux industriels camerounais. Pour baisser le coût des produits locaux, le membre du gouvernement est convaincu qu’il faut exonérer certains intrants. Il a même demandé à ses interlocuteurs de dresser la liste des intrants susceptibles de bénéficier de cette exonération, si on en croit le service de communication du Minsante. Selon la même source, il est question d’acheminer cette liste au ministère des Finances pour qu’elle soit prise en charge dans la loi de finances 2024 en discussion au Parlement.

Malachie Manaouda pense aussi qu’il faut davantage intégrer les produits locaux dans la commande publique dans la mesure où les industriels camerounais se plaignent du faible accès au marché camerounais. Ces derniers espèrent aussi que le gouvernement va limiter l'importation des produits pharmaceutiques similaires à ceux qu’ils fabriquent localement. Mais aucune promesse de ce genre n’a encore été formulée par Yaoundé.

En rappel, pendant sa visite de terrain la semaine dernière à Douala, Malachie Manaouda et l’équipe qui l’accompagnait sont allés dans les locaux de Cinpharm du groupe Cadyst-Invest du patron des patrons Célestin Tawamba, d’Afripharma, de Primex et d’Africure.

Michel Ange Nga

Dernière modification le lundi, 27 novembre 2023 16:43

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Please publish modules in offcanvas position.