Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Crise anglophone : des soldats tués dans une attaque séparatiste dans le Sud-Ouest

Crise anglophone : des soldats tués dans une attaque séparatiste dans le Sud-Ouest

Paru le vendredi, 27 novembre 2020 14:00

Selon Nwafua Lawrence Forwang, préfet du département du Ndian dans la région du Sud-Ouest, trois éléments des forces armées camerounaises ont été assassinés dans l’arrondissement d’Ekondo Titi.

Les victimes effectuaient des opérations de surveillance lorsqu’elles sont tombées dans un guet-apens tendu par une milice pro-séparatiste.

S’est ensuivi un échange de coups de feu au cours duquel les trois militaires ont été mortellement atteints.

« Une patrouille des soldats du 21e bataillon des fusiliers marins est tombée ce jeudi matin (26 novembre 2020 : ndlr) dans une embuscade des séparatistes. Ces derniers ont ouvert le feu. Trois de nos soldats ont été tués », rapportent les médias locaux citant l’autorité administrative.

Pour l’instant l’armée n’a pas encore communiqué sur le bilan de cette attaque. Mais des recherches sont en cours pour retrouver les auteurs de l’embuscade.

Cette nouvelle perte dans les rangs de l’armée survient une semaine après celle du 19 novembre dernier au cours de laquelle deux gendarmes et un civil ont été tués à Kissem dans le Bui, région du Nord-ouest.

Après une série d’attaques récemment perpétrées dans des établissements scolaires dans les localités Kumba et de Limbe, et en prélude à l’organisation des élections régionales, les autorités ont renforcé le dispositif de sécurité dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du pays.

Depuis quatre ans les forces de défense et de sécurité sont aux prises avec des milices d’inspiration séparatiste militant pour la création de l’Etat fantasmé dénommé « Ambazonia », à l’image de l’ex Southern Cameroon.

Les combats contre ces bandes armées qui pillent, violent, kidnappent et assassinent les populations dans ces régions anglophones a déjà occasionné plus de 3 000 morts et le déplacement de plusieurs centaines de milliers de civils.

B.E

Dernière modification le samedi, 28 novembre 2020 07:35

● E-Arnaques


● Fact Cheking




La téléphonie mobile au Cameroun (2010-2019)

InfographieSBBC telephonie mobile cameroun

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes