Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Au 1er trimestre 2020, Bamenda enregistre la hausse des prix la plus importante (4,3%)

Au 1er trimestre 2020, Bamenda enregistre la hausse des prix la plus importante (4,3%)

Paru le jeudi, 28 mai 2020 15:36

En publiant l’évolution de l’inflation au cours du premier trimestre 2020, l’Institut national de la statistique (INS) relève qu’au plan spatial, en moyenne sur les douze derniers mois, les prix à la consommation ont progressé dans toutes les villes du Cameroun.

Mais, les plus fortes hausses sont observées à Bamenda (4,3%), Buea (3,8%) et Bafoussam (3,0%). Les autres villes ont enregistré une hausse inférieure au niveau national. Il s’agit de Douala (2,4%), suivie de Yaoundé (2,3%), Garoua (2,1%), Ngaoundéré (2,1%), Bertoua (1,8%), Ebolowa (1,8%) et Maroua (1,7%).

À en croire l’INS, Bamenda occupe le haut du pavé à cause de la crise sécuritaire qui sévit dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest depuis 2016. Pour autant, précise l’institut, l’on ne saurait, à ce stade, conclure que Bamenda est la ville la plus chère du Cameroun au premier trimestre 2020 ou procéder à un classement de villes.

« Bamenda est simplement la ville qui a connu la plus forte progression du niveau général des prix au premier trimestre 2020 avec pour conséquence directe, la baisse du pouvoir d’achat des ménages », conclut l’INS.

S.A.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.