Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
La douane camerounaise saisit 626 kg de pointes d’ivoire à Ambam, à la frontière entre le Gabon et la Guinée équatoriale

La douane camerounaise saisit 626 kg de pointes d’ivoire à Ambam, à la frontière entre le Gabon et la Guinée équatoriale

Paru le mercredi, 28 octobre 2020 14:23

La douane camerounaise saisit 626 kg de pointes d’ivoire à Ambam, en zone frontalière avec la Guinée équatoriale. L’organisation dénommée Traffic, dédiée à la protection des espèces menacées, a révélé le 26 octobre que des douaniers camerounais ont récemment saisi 118 pointes d’ivoire pesant environ 626 kg, soigneusement cachées dans un camion de marchandises à Ambam, dans la région sud du Cameroun. Il s'agit de la plus grosse saisie réalisée dans la zone, où se rencontrent les trois pays: le Cameroun, le Gabon et la Guinée équatoriale.

« Un suspect a été arrêté sur les lieux et serait un Camerounais arrivant du Gabon et ayant des liens avec un réseau international de trafic d'espèces sauvages, selon des responsables camerounais impliqués dans l'enquête », révèle l'organisation.

 «Traffic félicite les douanes camerounaises pour cette saisie importante et, conformément aux directives de la Cites [Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction], nous exhortons les autorités à procéder à un examen médico-légal approfondi de la cargaison et à se mettre en rapport avec les collègues chargés de l'application de la loi dans tout autre pays impliqué dans le trafic pour tenter de présenter les auteurs devant la justice », a déclaré Denis Mahonghol, le directeur Afrique centrale de Traffic.

En 2016, cette organisation a lancé Africa-Twix (Trade in Wildlife Information Exchange), un outil en ligne développé pour faciliter l'échange d'informations et la coopération entre les agents chargés de l'application de la loi dans les pays d'Afrique centrale.

Le système comprend à la fois une liste de diffusion sécurisée et une base de données sur les saisies d'espèces sauvages et les poursuites pénales. Cet outil en ligne compte environ 200 utilisateurs actifs dans le monde.

S.A.

Dernière modification le mercredi, 28 octobre 2020 14:25

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.