Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Aquaculture : le Cameroun projette une production de 25 mille tonnes en 2025

Aquaculture : le Cameroun projette une production de 25 mille tonnes en 2025

Paru le vendredi, 29 décembre 2023 15:18

Depuis bientôt dix ans, la production de poisson sur le triangle national n’a pas cessé de croître. De 5 000 tonnes en 2015, elle est passée à 10 mille tonnes en 2020. Cette année, cette production avoisine les 15 mille tonnes et de source officielle, elle devrait atteindre la barre de 25 mille tonnes en 2025. Divine Ngala Tombuh, un cadre du ministère de l’Elevage, des pêches et des industries animales (Minepia), a indiqué, sur les ondes de la CRTV radio, que cette progression est le résultat de la politique d’accélération de la production implémentée par le gouvernement.

Pour obtenir ces résultats, le gouvernement s’emploie à réduire les contraintes liées à la production aquacole. Ces contraintes concernent principalement la production des alevins et de l’aliment, comme le fait savoir Divine Ngala Tombuh. En plus, l’Etat camerounais a pris la décision, depuis 2021, d’accorder une exonération fiscale et douanière aux équipements importés ainsi que pour certains intrants.

Le gouvernement, qui prêche la politique d’import substitution, ne cache pas sa volonté de réduire les importations de poisson en accélérant la production locale. « Chaque fois que la production augmente, les importations baissent », explique Divine Ngala Tombuh.

Mais tout n’est pas encore parfait. Il se pose de plus en plus le problème d’accès au foncier car l’élevage des poissons requiert d’avoir une exploitation sur une vaste superficie. Le ministère des Domaines, du cadastre et des affaires foncières (Mindcaf) a d’ores et déjà été mis à contribution. Sauf qu’il va encore falloir attendre de savoir ce que ce maroquin propose aux producteurs de poissons nationaux.

Michel Ange Nga

● E-Arnaques


● Fact Cheking