Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?

Non, il n’y a pas eu d’attaque à l’école normale supérieure de Bambili à Bamenda

Paru le mardi, 01 septembre 2020 12:50

1 Fake news

Une publication postée sur Facebook ce lundi 31 août 2020 annonce de « nombreux morts » dans une « attaque » de l’École normale supérieure (ENS) de Bambili à Bamenda, la capitale régionale du Nord-Ouest en proie à la crise anglophone. « Attaque des étudiants de l’école normale de Bambili de Bamenda par les Amazoniens. De nombreux morts. Si vous avez des proches là-bas, appelez pour vous rassurer de leur état. Mon neveu en est mort (sic) », écrit l’auteur, qui attribue cette attaque aux groupes armés sécessionnistes qui sévissent dans cette région du pays.

Ce dernier indique, en réaction à un commentaire sous sa publication, que l’attaque a eu lieu « hier (dimanche, NDLR) nuit ». Son post a enregistré en 24 heures plus de trois cents partages et des centaines de commentaires. Dans le lot des réactions, certains internautes signalent cependant que l’ENS de Bambili n’a pas été attaquée. « J’ai pris des renseignements, on me fait savoir que l’université n’a pas été attaquée », a notamment réagi Bérenger Jean Bilobé, qui se présente comme un étudiant de cette école. Ce dernier a publié lundi un démenti sur sa page Facebook.

L’armée camerounaise a également démenti cette information, la qualifiant de « fake news ». Les attaques des sécessionnistes se sont multipliées contre le système éducatif, ciblant notamment les étudiants. En novembre 2019, un étudiant de l’ENS de Bambili, enlevé en même temps que plusieurs de ses camarades de l’université de Bamenda, avait été tué par des combattants séparatistes.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.