Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?

Attention, cette image de la première dame du Cameroun est un photomontage

Paru le vendredi, 03 septembre 2021 10:49

Une photographie partagée des dizaines de fois sur Facebook prétend montrer la première dame du Cameroun, Chantal Biya, brandissant le drapeau de l’«Ambazonie», l’Etat fantôme que les séparatistes rêvent d’établir dans les régions en crise du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Cette image a notamment circulé dans cette publication Facebook du 31 août qui a récolté près de 1 000 likes et a suscité plus de 700 commentaires depuis sa mise en ligne. Attention : il s’agit d’un photomontage réalisé avec le visage de l’épouse du chef de l’Etat. Plusieurs indices visuels permettent de dévoiler la supercherie.

« La position de la tête de Chantal Biya n’est pas en adéquation avec celle du corps, ce qui prouve que la tête a juste été jointe au corps. La colorimétrie du visage est différente de celle du reste du corps. Au niveau du cou, on constate que ce ''génie'' de la retouche photo a utilisé un dégradé pour s’efforcer à relier la tête au reste du corps. Bref, la tête est bien celle de Chantal Biya mais le corps est celui d’une autre personne », explique Joseph Abo’o, infographe. Certains internautes ont par ailleurs émis des doutes sur l’authenticité de cette photo en commentaires de la publication susmentionnée.

La recherche d’image inversée via les moteurs de recherche Google, Yandex et TinEye n’a pas permis de remonter à la photo d’origine. Toutefois, des outils existent sur Internet pour repérer des images truquées. C’est le cas de Forensically qui permet d’analyser des photos à la recherche d’indices de retouches. Après avoir téléchargé l’image dans l’outil avec la fonctionnalité «Clone Detection» (détection de clones), l’on aperçoit des zones de clonage comme on peut le voir sur cette image. Des éléments tendent à prouver que la photo a bel et bien été manipulée.

56605 drapeau copy copy

Les photos truquées à l’aide de logiciels de retouche (Photoshop, Paint.NET, PhotoFiltre7, GIMP, etc.) foisonnent sur Internet et peuvent notamment être utilisées pour propager des fake news, modifier une apparence, un environnement. Si certains montages sont grossiers, d’autres par contre sont d’un réalisme confondant. Heureusement qu’il existe des fonctionnalités capables de détecter des images fabriquées ou retouchées grâce à quelques indices.

P.N.N

Dernière modification le vendredi, 03 septembre 2021 11:51

● E-Arnaques


● Fact Cheking




A la rencontre de Jean David Nkot, artiste plasticien (part 1)

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.