Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?

Non, le SMS intitulé « Le Nkap » n’est pas une arnaque

Paru le jeudi, 05 mars 2020 16:17

Depuis quelques jours, les abonnés du téléphone mobile au Cameroun reçoivent un étrange SMS intitulé « Le Nkap » [L’argent]. Le contenu de ce message est : « Tu veux briss ? » [Tu veux réussir ?].

À la réception de ce SMS, certains ont aussitôt déclaré sur les réseaux sociaux que c’est une arnaque ; une nouvelle trouvaille des cybercriminels. « Bonsoir la famille. Si vous recevez un message : Nkap tu veux briss ou Le Nkap u wan make am [Tu veux te faire de l’argent ?], s’il vous plaît ne répondez pas. Ce sont des arnaqueurs. Une personne vient d’être victime de ça. Une fois que vous répondez à leurs messages, votre numéro va s’afficher chez eux et vous allez vous rendre compte qu’ils ont vidé votre compte. Partagez au maximum ce message pour sauver vos familles et vos amies », voilà le commentaire le plus partagé à ce sujet.

Ce message alarmiste comporte pourtant une incohérence. Le message « Tu veux briss ? » parvient aux abonnés par un SMS Spam. C’est-à-dire que c’est un SMS qui ne permet pas d’identifier l’émetteur. Il n’est donc pas possible de répondre à ce SMS, contrairement aux e-mails Spams qui comportent parfois des adresses.

La réalité est qu’il ne s’agit pas d’une arnaque. Des sources, contactées chez les opérateurs Orange et MTN, le confirment. « Nous ne sommes pas responsables de ce message. Mais un promoteur d’une application a bel et bien envoyé ce SMS aux abonnés à travers des canaux de télécommunications », renseigne-t-on à MTN.

Teasing

Investir au Cameroun a d’ailleurs publié un article sur le logiciel de gestion « Le Nkap », lancé le 14 août 2012 à Yaoundé, au Cameroun. Selon ses concepteurs, Nkap peut être utilisé pour le commerce de gros ou de détail, la gestion d’un cabinet d’avocat, d’une imprimerie, d’une église, d’un centre médical, d’un établissement scolaire, d’une boulangerie, d’une ONG, d’une marie, d’une préfecture, etc.

Produit par BAO Technologies, une entreprise basée en Belgique et dirigée par le Camerounais Lambert Fokou Kingué, le logiciel Nkap a été développé par la compagnie camerounaise KPS (Kingue Pierre System) Innovation. L’entreprise a donc décidé, en cette année 2020, de vulgariser son logiciel à procédant à un teasing grand public à travers des SMS intitulés « Le Nkap ». Il ne faut surtout pas y voir une nouvelle méthode d’hameçonnage, mais le lancement d’un produit commercial. KPS va poursuivre la vulgarisation de son logiciel en dévoilant progressivement son produit, comme cela se fait traditionnellement en matière de teasing.

Sylvain Andzongo

lambert fokou kingue in

Dernière modification le vendredi, 06 mars 2020 10:02

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes