Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?

Non, le Cameroun n’a pas renouvelé le contrat de Toni Conceiçao en « catimini »

Paru le mercredi, 09 février 2022 11:04

conceicao

Une publication partagée depuis le 8 février 2022 sur les réseaux sociaux au Cameroun affirme que les autorités camerounaises ont secrètement renouvelé le contrat du sélectionneur des Lions indomptables, Toni Conceiçao, avant le début de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) que le pays a organisée du 9 janvier au 6 février dernier. « Les gars ont renouvelé en catimini avant la CAN 2022 pour deux ans le contrat de Conceiçao. C’est-à-dire Qatar 2022 et Côte d’Ivoire 2023 (sic) », écrit l’auteur de ce post, relayé des dizaines de fois sur Facebook depuis sa mise en ligne.

Cette publication a suscité de nombreux commentaires d’internautes, certains outrés par la prorogation du contrat du technicien portugais, d’autres ravis qu’il ait été reconduit à la tête de la sélection nationale au regard de ses statistiques qu’ils jugent satisfaisantes. Pourtant, cette information est fausse. S’il est vrai que le contrat de Toni Conceiçao a été prolongé de deux ans, la cérémonie de signature a fait l’objet d’une communication officielle.

« J’ai procédé ce jour à Yaoundé, sous le contrôle du ministre des Sports, à la prorogation du contrat de l’entraîneur-sélectionneur des Lions Indomptables, Antonio Conceição et de ceux de ses adjoints, camerounais François Omam Biyik et Jacques Célestin Songo'o », avait tweeté le 27 août 2021, photos à l’appui, l’ancien président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Seidou Mbombo Njoya.

Le ministre des Sports et de l’Éducation physique (Minsep), Narcisse Mouelle Kombi, avait partagé des images de cette cérémonie sur sa page Facebook.

L’événement avait également été relayé par plusieurs médias, comme iciiciici et ici. SBBC en avait également parlé dans cet article.

Désamour

Cette publication survient dans un contexte de désamour envers le sélectionneur des Lions indomptables, sous le feu des critiques après l’élimination du Cameroun, battu par l’Égypte (0-0, 1-3 tab) en demi-finale de « sa » CAN. Antonio Conceiçao Da Silva Oliveira, dit Toni Conceiçao, est devenu le coach des Lions indomptables en septembre 2019, en remplacement du Néerlandais Clarence Seedorf, limogé après l’élimination du Cameroun en 8e de finale de la CAN 2019.

À l’époque, certaines publications (123) affirmaient déjà que son contrat avait été signé en « catimini » dans « une chambre d’hôtel ». Lesdites publications étaient accompagnées d’une série de photos. Sur l’une d’elles, on voit le technicien portugais et le Minsep en train de signer des documents. Cette photo a refait surface il y a peu sur les réseaux sociaux (12), au lendemain de la sortie des Lions indomptables. Le Minsep avait démenti cette information, affirmant que cette photo est celle de l’audience accordée au coach par le ministre.

« Le contrat de Conceiçao sera bientôt paraphé avec au bas trois signataires : l’entraîneur, le président de la Fecafoot et le Minsep. Alors, gare à la manipulation et à la propagation des fausses nouvelles », déclarait alors à SBBC Gabriel Nloga, responsable de la communication du Minsep. Le 27 août dernier, le Cameroun a rallongé le bail de Toni Conceiçao à la tête des Lions indomptables, « sur très haut accord du président de la République », a annoncé Narcisse Mouelle Kombi. Le nouveau contrat court jusqu’en 2023. L’une des missions assignées au coach était d’atteindre la finale de la CAN à domicile. Un échec sur lequel certains s’appuient aujourd’hui pour réclamer son départ.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Plus de 100 000 PME créées au Cameroun en quatre ans

InfographieFormation PME cameroun

 

Please publish modules in offcanvas position.