Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?

Non, le savon solide n’est pas une source d’infection au Covid-19

Paru le jeudi, 14 mai 2020 15:44

La première mesure d’hygiène préconisée depuis le début de la pandémie de coronavirus (Covid-19) est de se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon. Dans les lieux publics où des dispositifs de lavage des mains ont été installés pour limiter la propagation de la maladie, certains Camerounais refusent cependant d’utiliser le savon solide mis à leur disposition. Ce, au prétexte que celui-ci serait une source d’infection au Covid-19, puisque tout le monde s’en sert. Vraiment ? Il se trouve que c’est faux.

« Le virus ne peut pas rester sur le savon, car il est détruit par les principes actifs du savon. La membrane du virus est un corps gras, comme l’huile par exemple. Peu importe la quantité d’huile que vous mettez sur vos mains, le savon aura toujours raison de l’huile », explique le Dr Valéry Alain Edjoa, pharmacien.

 « Le nouveau coronavirus, constitué de particules grasses, serait plus facile à éliminer grâce au savon, car le produit dissoudrait la graisse et donc affecterait la structure même du Covid-19 », selon le professeur de chimie installé en Australie, Palli Thordarson, cité par ce site Internet américain.

Le rinçage à l’eau décompose ainsi le virus, le rendant inactif. Ce dernier ne peut donc plus pénétrer dans les cellules. « Lorsqu’on lave les mains avec du savon, on met en activité le principe antibactérien contenu dans le savon. C’est la raison pour laquelle on demande de frotter les mains pendant au moins 20 secondes. Ces 20 secondes permettent de décaper les bactéries et de les neutraliser avant de passer au rinçage », explique Marguerite Flore Ekoume, instructeur national de secourisme et des urgences à la Croix-Rouge camerounaise (CRC).

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande en effet de se frictionner les mains pendant au moins 20 secondes pour une action efficace sur toute la surface de la main. Plusieurs études sérieuses ont été menées sur la présence de bactéries environnementales sur le savon solide, mais aucune, à ce jour, n’a montré qu’il était une source d’infection. Des études plus récentes continuent de démontrer la capacité du savon à combattre l’infection, même lors de pandémie comme la Covid-19.

P.N.N

Dernière modification le samedi, 16 mai 2020 12:15

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.