Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?

Non, la vaccination n’empêche pas de contracter le virus

Paru le vendredi, 17 septembre 2021 12:45


57655 SBBC

Il y a quelques jours, un passager s’est vu refuser l’accès à bord d’un vol de la Cameroun Airlines Corporation (Camair-Co) en partance pour Maroua (Extrême-Nord) pour défaut de port de masque de protection contre la Covid-19. « Je suis vacciné », n’a-t-il cessé de répéter sur le tarmac de l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen, devant des employés imperturbables. Rien n’y fait, il lui faudra un masque pour accéder à l’appareil, les vols domestiques n’étant pas assujettis à la présentation d’un carnet de vaccination ou d’un test Covid-19 négatif.

« Je suis pourtant vacciné, donc protégé contre la maladie. Je ne comprends pas pourquoi je dois porter un masque puisque je ne peux plus attraper le Corona », a tempêté ledit passager auprès d’un autre qui lui a prêté un masque. Sur les réseaux sociaux, les internautes réfractaires au vaccin contre la Covid-19 affirment que celui-ci n’empêche pas d’être contaminé ou de transmettre le virus. Alors, vrai ou faux ? En réalité, le vaccin contre la Covid-19 confère une certaine protection face au virus, mais ne protège pas à 100% de la maladie.

Protection

« La vaccination protège contre les formes graves de la Covid-19 », ne cesse de répéter le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie, tout en invitant les populations à se faire vacciner. « La personne qui reçoit le vaccin réduit le risque de contracter la maladie et surtout de faire les formes graves. Le vaccin réduit le taux de mortalité au sein des populations vulnérables, telles que les personnes âgées de 50 ans et plus et les personnes vivant avec des maladies chroniques. Le vaccin permettra l’arrêt de la circulation du virus au sein des populations », indique le Programme élargi de vaccination (PEV). 

 « On se rend compte que les personnes les plus touchées par cette pandémie sont pour la plupart non vaccinées. Raison pour laquelle nous invitons les uns et les autres à se faire vacciner au plus vite », affirme Dr Shalom Tchokfe Ndoula, secrétaire permanent du PEV. « Les personnes non vaccinées ont 12 fois plus de chance de transmettre le virus que les personnes vaccinées », assure l’Institut Pasteur dans cette étude. Si de nombreuses études montrent que les personnes immunisées ont un risque beaucoup plus faible de développer la maladie que celles non vaccinées, les experts soulignent que la protection après une vaccination n’est pas « immédiate ».

« Après une vaccination, l’organisme fabrique les anticorps spécifiques à la maladie. Ce processus appelé séroconversion est progressif. Habituellement, la protection apportée par le vaccin contre une maladie est présente entre deux et trois semaines après la vaccination pour les vaccins nécessitant une seule injection comme la grippe, l’hépatite A ou la fièvre jaune », explique le site vaccination-info-service.com. Selon ce site, lorsque la vaccination nécessite deux ou trois doses, la protection apparaît dès la première injection, mais « il faudra se voir administrer l’ensemble des doses pour que la protection soit complète ».

Immunité

Pour l’heure, la durée de l’immunité que confèrent les vaccins contre le Covid-19 demeure encore incertaine. « Étant donné que les vaccins anti-Covid-19 n’ont été mis au point qu’au cours des derniers mois, il est trop tôt pour déterminer la durée de la protection qu’ils confèrent. Des travaux de recherche sont en cours pour répondre à cette question. Cependant, il est encourageant de constater que, d’après les données disponibles, la plupart des personnes qui guérissent de la Covid-19 développement une immunité qui offre au moins une certaine période de protection contre la réinfection - bien que nous ne sachions pas encore à quel point cette protection est forte et combien de temps elle dure », soutient l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Au 31 août, 428 892 (sur 13 944 491 personnes vaccinées) ont reçu leurs deux doses de vaccin au Cameroun, soit un taux de couverture de 0,7 %. Une troisième campagne massive de vaccination est annoncée pour ce mois de septembre. « Les vaccins dont nous disposons sont efficaces contre les trois variants présents au Cameroun (Alpha, Beta et Delta, NDLR). Dès lors, on compte sur l’effet de la vaccination pour réduire la courbe des contaminations, prévenir les formes graves de la maladie et les décès. Face à une pandémie qui consomme à la fois nos ressources humaines, financières et matérielles, notre objectif est d’avoir moins de malades en hospitalisation en cas de troisième vague », précise le secrétaire permanent du PEV.

Patricia Ngo Ngouem

Dernière modification le vendredi, 17 septembre 2021 12:50

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.