Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?

Non, Motaze n’a pas opposé une fin de non-recevoir à Atanga Nji

Paru le lundi, 20 avril 2020 16:37

« C’est un niet catégorique que le ministre des Finances, Louis Paul Motaze, sert à son homologue et homonyme de l’administration territoriale et de la décentralisation, Paul Atanga Nji ». C’est un message relayé sur les réseaux sociaux à la suite d’une lettre de Paul Atanga Nji, le ministre de l’Administration territoriale (Minat), adressée, le 13 avril dernier, au ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze. Elle avait pour objet : « Ouverture d’une enquête et gel des fonds de l’association illégale dénommée Survie Cameroon-Survival Initiative par l’Anif [Agence nationale d’investigation financière] ».

Dans cette lettre, le Minat demande au ministre des Finances de solliciter auprès des responsables de l’Anif, dont la mission est, entre autres, de lutter contre le blanchiment d’argent, l’ouverture d’une enquête sur les activités d’une association créée par le parti Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) et, au besoin, de geler au préalable les fonds collectés, sans préjudice des poursuites judiciaires à l’encontre de toutes les personnes à l’origine des activités financières de ladite association. Cette dernière aurait ouvert un compte dans les livres de la banque Afriland First Bank.

Sur les réseaux sociaux, certains écrivent que le ministre des Finances a répondu à son homologue de l’Administration territoriale en ces termes : « Tout ce qui peut arriver c’est que le montant soit retourné aux contribuables, car poursuit-il, comment allons-nous justifier à la Commission Bancaire de l’Afrique Centrale (Cobac) la saisie du montant gelé dans le compte Cameroon-Survival ? ».

Vérification faite, le Minfi n’a jamais répondu à son homologue. Du moins pas en ces termes. Un responsable dudit ministère répond le 18 avril : « Si le Minfi a été mis en copie dans cette correspondance, c’est qu’il l’a reçu. Et certainement elle a été envoyée à l’Anif pour avis et décision à prendre. Aucune réponse n’a encore été envoyée au Minat ». Des sources auprès de l’Anif confirment cette version. 

Dans la soirée du 19 avril, Louis Paul Motaze lui-même a réagi à travers un communiqué : « Le ministre des Finances fait savoir que toutes les déclarations qui lui sont prêtées dans ledit document ne sont que pures allégations mensongères. Plus précisément, l’emploi des guillemets laisserait croire que les termes utilisés dans ce document sont extraits d’une correspondance du ministre des Finances. Or, aucune réponse du ministre des Finances n’a été adressée à son collègue de l’Administration territoriale, la correspondance de ce dernier faisant l’objet d’un traitement approprié ». 

Au niveau du ministère de l’Administration territoriale, des sources proches du ministre renseignent effectivement que Paul Atanga Nji n’a toujours pas reçu, à date, une quelconque réponse du ministre des Finances en relation avec le compte de Cameroon-Survival, prétendument logé à Afriland First Bank. Le Minat continue donc d’attendre la réponse de son homologue.

S.A.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.