Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?

Non, le Pad ne recrute pas 326 agents dans sa régie déléguée du dragage

Paru le vendredi, 20 novembre 2020 14:24

La régie déléguée du dragage au Port autonome de Douala (Pad) recrute-t-elle 326 agents ce mois de novembre 2020 ? La question se pose en ce moment, car un communiqué à ce sujet attribué au directeur délégué de la régie circule sur les réseaux sociaux.

« Le directeur délégué porte à la connaissance de tous les jeunes camerounais titulaires du probatoire ou équivalent âgés entre 18 et 40 ans que la Régie déléguée du dragage du port autonome de Douala (RDD/PAD) lance un appel à la candidature pour le recrutement de 326 agents de maintenance et de suivi de la zone portuaire de Douala », peut-on lire.

Le document invite les candidats de faire parvenir leur CV et documents par « couriel électronique » (Sic) via l’adresse mail suivante : « suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. au plus tard le 25 novembre 2020.

Seulement, il s’agit d’un faux communiqué de recrutement. Les sources autorisées contactées au Pad confirment qu’il s’agit d’un « Fake News ».  

En effet, le Pad indique qu’il s’agit d’un document dont la signature et le cachet sont trafiqués. « Le scanning a été effectué sur un vrai document pour obtenir la signature et le nom du directeur de la structure. Cela a été transposé sur le faux communiqué », explique l’autorité portuaire.

Sur le plan de la forme, le document comporte des fautes comme « couriel électronique ». La bonne orthographe est « Courriel », tout simplement. De plus l’adresse mail utilisée avec l’extension my.com est fausse, car, la bonne adresse aurait dû avoir « @pad.cm » dérivant de l’adresse du site web du Port autonome de Douala : http://www.pad.cm/site/

L’extension « My.com » selon le site https://my.com/,  est une filiale internationale de la société Mail.ru qui propose des jeux, des services et produits liés à Internet. My.com qui travaille sous les marques et services myMail, myChat, myGames et Maps.Me a son siège à Amsterdam, aux Pays-Bas et un bureau américain à Mountain View, en Californie. Ce n’est donc pas une extension pour les organisations comme le port de Douala. Il s'agit donc d'une arnaque orchestrée par des joueurs en ligne.

Sylvain Andzongo

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.