Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?

Non, il n’est pas établi que cette «convocation» alertant sur les jeux violents inspirés de la série coréenne ait été émise par une école camerounaise

Paru le vendredi, 22 octobre 2021 14:41

«Chers parents, nous vous sensibilisons sur un phénomène constaté ces dernières semaines dans la cour de récréation. Une majorité d'élèves s’amuse à des jeux "classiques" comme "1,2,3 soleil" mais qu'ils revisitent en version "quand tu bouges, je te tue". Les propos sont violents et directement inspirés d’une série actuellement diffusée sur la plateforme Netflix du nom de "Squid Game". Afin que ces jeux d’enfants n’évoluent pas en jeux plus violents qu’ils ne le sont déjà, il est important de rappeler qu'il existe un âge pour tout visionnage et que la série en question est déconseillée au moins de 16 ans. Il serait bienveillant que vous échangiez avec vos enfants sur ce phénomène actuel. Merci de votre compréhension. L’équipe enseignante». C’est le contenu d’une supposée convocation envoyée à des parents d’élèves.

Le document, partagé depuis quelques jours sur WhatsApp, prétend que celle-ci a été émise par une école au Cameroun. Squid Game est une série coréenne diffusée sur Neflix qui connaît un succès planétaire. Dans la série, les participants, qui vivent dans la précarité ou cumulent de grosses dettes, sont recrutés pour participer à des jeux d’enfants traditionnels comme «1,2,3, Soleil». Le gagnant remporte de l’argent. Le tout se déroule dans des décors enfantins, avec des jeux d’enfants. Sauf qu’en cas de perte, les participants sont tués. La «convocation» qui circule sur les réseaux sociaux au Cameroun traduirait ainsi les inquiétudes du corps enseignant de voir les élèves reproduire des scènes violentes de cette série dans la cour de récréation.

Il n'est cependant pas établi que ce document a été émis au Cameroun. Le nom de l’établissement scolaire ne figure pas sur le papier, ni aucun cachet. Juste une simple signature. Ce qui laisse planer un doute sur la provenance de ce document, mais aussi sur son authenticité. En effectuant une recherche d’image inversée sur Google, nous avons retrouvé des occurrences de ce document notamment dans des publications sur Facebook (1, 2). Celles-ci invitent les parents à surveiller et contrôler ce que regardent leurs enfants à la télé et sur Internet. En tapant les mots clés «jeux violents+école+squid game» dans la barre de recherche Google, nous sommes tombée sur des articles publiés surtout par des médias français (1, 2, 3, 4, 5, 6).

La plupart de ces publications utilisent des images extraites de la série pour illustrer leurs articles. Mais ce site d’informations réunionnais a choisi d’illustrer son article avec cette supposée convocation. Les ministères en charge de l’éducation au Cameroun n’ont nulle part fait mention de jeux inspirés de Squid Game qui seraient pratiqués par les écoliers et élèves dans les établissements scolaires. Aucun média réputé camerounais n’a également non plus évoqué ce sujet. La frénésie autour de Squid Game a poussé des développeurs a créé des jeux vidéo inspirés de de la série, alors qu’il n’existe pas de jeu vidéo officiel. Au Cameroun, certains s’amusent à jouer à ces jeux à leur manière, comme on peut le voir dans cette vidéo.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.