Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?

Non, le FMI n'a pas approuvé un décaissement de 226 millions $ au bénéfice du Cameroun ce mois de mai 2021

Paru le mercredi, 26 mai 2021 17:47

Le Fonds monétaire international (FMI) a-t-il approuvé un décaissement de 226 millions $ (121,19 milliards de FCFA) au bénéfice du Cameroun ce mois de mai 2021 ? La question se pose au moment où certains médias (https://www.koaci.com/article/2021/05/25/cameroun/economie/cameroun-le-fmi-approuve-un-decaissement-de-226-millions-de-dollars-pour-relancer-leconomie-le-pays-secoue-par-des-malversations-impliquant-des-ministres_151208.html;   https://actucameroun.com/2021/05/25/urgent-le-fmi-approuve-un-nouveau-decaissement-de-226-millions-de-dollars-pour-le-cameroun/amp/?__twitter_impression=true) et les réseaux soutiennent mordicus que c’est le cas. Pourtant c’est faux.

Tout est parti de l’exhumation d’un vieux lien du FMI (https://www.imf.org/fr/News/Articles/2020/10/21/pr20318-cameroon-imf-executive-board-approves-new-disbursement-to-address-the-impact-of-the-covid-19). Ce lien date du 4 mai 2020. Selon cette publication, le Cameroun a effectivement reçu, à l’époque, un financement de 226 millions de dollars dans le cadre de la Facilité de crédit rapide (FCR). Un programme visant à « aider les autorités camerounaises à répondre aux besoins urgents de financement de leur balance des paiements dus à la pandémie de COVID-19 et aux chocs sur les termes de l'échange provoqués par la chute brutale des prix du pétrole ».

Les médias qui ont repris ce lien du 4 mai 2020 auraient donc dû faire attention à la date de publication car, après ce financement dépassé. Bien plus, toujours dans le cadre de la FCR, le Cameroun a reçu, le 21 octobre 2020, des ressources supplémentaires d’un montant de 156 millions $ (83,6 milliards de FCFA) pour atténuer les répercussions de la pandémie, dont des dépenses de santé, de protection sociale et de soutien aux personnes les plus vulnérables.

Depuis lors, le Cameroun n’a plus reçu de financement dans le cadre de la FCR. Pour que le pays reçoive des ressources supplémentaires, il doit produire un rapport d’audit retraçant l’utilisation conventionnelle des précédents fonds.

Actuellement, la Chambre des comptes de la Cour suprême du Cameroun s’attèle à cette tâche. Ces derniers jours, des bribes de l’audit de cette Chambre ont apparu dans l’espace médiatique. Il laisse entendre que plusieurs membres du gouvernement et hauts responsables se seraient rendus coupables de gestion peu conventionnelle des fonds Covid-19. Ces derniers, eux, se défendent d’être jetés à la vindicte populaire au moment même où ils sont encore auditionnés par les officiers de police judiciaire près le Tribunal criminel spécial (TCS) créé pour connaître des crimes économiques d’un montant plus ou moins égal à 50 millions de FCFA.

Certains soupçonnent que l’exhumation d’anciens financements du FMI s’explique par le dessein de manipuler les masses et confondre les Cassandres de la thèse selon laquelle, au moment où certains déclarent le pays inéligible aux financements internationaux, du fait de la mauvaise gouvernance présumée des fonds Covid-19, voilà que le FMI vient de débloquer des ressources additionnelles.

Sylvain Andzongo

Lire aussi:

Le rapport de la Chambre des comptes ravive la polémique sur la gestion des fonds liés à la lutte contre le coronavirus

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Le taux de pénétration du smartphone au Cameroun (2016-2020)

InfographieSBBC taux de penetration smartphone cameroun

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes