Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Nécrologie : le général Dagafounangsou passe l’arme à gauche

Nécrologie : le général Dagafounangsou passe l’arme à gauche

Paru le jeudi, 01 octobre 2020 16:23

L’armée camerounaise est en deuil. Le général de division Simon Pierre Dagafounansou a définitivement rangé son arme le 29 septembre à l’âge de 76 ans. Selon le communiqué commis ce 30 septembre par le ministre de la Défense, l’officier général est décédé de suite de maladie à l’Hôpital militaire de région n°1 de Yaoundé. Depuis 29 juin 2017, il avait été admis en deuxième section du corps des officiers généraux des forces de défense camerounaises.

Natif de Pouss-Maga, une localité située dans le département du Mayo-Danay à l’Extrême-Nord du Cameroun, Simon-Pierre Dagafounansou est Lauréat de la promotion « Réunification » (1963) de l’ex-école militaire interarmées du Cameroun (Emiac), aujourd’hui Emia. Il a été promu général de division à la faveur d’un décret présidentiel signé en 2011 par le président Paul Biya.

Au sein de la gendarmerie, l’illustre disparu a occupé de nombreux postes de responsabilités. Il est nommé, le 25 septembre 2001, commandant de la première région de gendarmerie en même temps qu’il est promu général de brigade. Il passe environ une dizaine d’années à la tête de cette unité.

Diplômé de l’Institut supérieur de l’intendance de Paris où il obtient un brevet d’études supérieures d’administration militaire, il est l’auteur du livre : « Simon-Pierre Daganfounanssou : carrière d’un soldat de la loi ». Dans cette autobiographie, le vieux pandore raconte sa vocation de militaire et sa riche et longue carrière sous le drapeau.

BE

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.