Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le Cameroun compte 369 partis politiques légalisés, dont une dizaine représentée au Parlement et dans les communes

Le Cameroun compte 369 partis politiques légalisés, dont une dizaine représentée au Parlement et dans les communes

Paru le vendredi, 01 décembre 2023 09:31

Le chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute a révélé hier à l’Assemblée nationale que le Cameroun compte à date 369 partis politiques. Ce chiffre est obtenu grâce à la légalisation récente de 40 nouveaux partis par le ministère de l’Administration territoriale. En effet, le 9 novembre dernier, le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, a rendu publique une liste de 40 partis politiques nouvellement légalisés. Ce qui pour ce membre du gouvernement, répond à la politique d’enrichir le débat politique et d’encourager l’expression des libertés.

Pour certains analystes, ce grand nombre de partis politiques n’est qu’une manœuvre du pouvoir pour émietter encore plus le nombre de voix exprimées lors des élections. Une élection présidentielle est en effet prévue dans un an, ce serait dans cette logique que le gouvernement a légalisé de nouveaux partis.

Une analyse que ne partage pas le professeur Aboya Manassé, constitutionnaliste, pour qui ces partis ne peuvent pas peser dans l’échiquier politique. D’après lui, Il y a à peine une trentaine de partis politiques au Cameroun qui sont actifs. La plupart étant des coquilles vides, sans militants, sans activités, et où les fondateurs sont parfois déjà décédés.

A l’en croire, le ministère de l’Administration ne peut mettre fin à l’existence d’un parti politique pour inactivité, seulement en cas d’activités menaçant l’ordre public ou la sécurité nationale. A noter que seuls huit partis politiques sont représentés au Parlement, et un neuf partis politiques sur l’ensemble des 360 communes.

L.A.

Lire aussi:

Partis politiques : le FCC de Jean Michel Nintcheu peine à recruter dans la dissidence du SDF, son ancien parti

PCRN : Robert Kona, le fondateur du parti, veut reprendre le leadership assuré par le député Cabral Libii

Dernière modification le vendredi, 01 décembre 2023 09:33

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Please publish modules in offcanvas position.