Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Après des interpellations, le Cameroun veut rapatrier ses ressortissants en situation irrégulière en Guinée équatoriale

Après des interpellations, le Cameroun veut rapatrier ses ressortissants en situation irrégulière en Guinée équatoriale

Paru le mercredi, 01 décembre 2021 12:46

Le Cameroun a décidé de rapatrier ses ressortissants vivant en situation irrégulière en Guinée équatoriale, ainsi que ceux éprouvant des difficultés dans ce pays voisin et ceux souhaitant retourner de « manière volontaire et non contrainte » dans leur pays d’origine. Dans un communiqué le 26 novembre, l’ambassadeur du Cameroun en Guinée équatoriale, Désiré Jean Claude Owono Menguele, invite ces derniers à « venir se faire enregistrer » dans les représentations diplomatiques et consulaires camerounaises à Malabo et à Bata.

« Cet enregistrement précisera l’identité du requérant et des membres de sa famille, ainsi que la nature de ses biens », indique le diplomate. Cette procédure, dit-il, permettra au gouvernement « l’organisation de manière appropriée et sereine du retour au Cameroun des compatriotes vivant en Guinée équatoriale et ayant exprimé le souhait de rentrer ». Cette mesure fait suite aux récentes opérations de contrôle des titres de séjour et d’expulsions des étrangers vivant illégalement en Guinée équatoriale.

De nombreux Camerounais ont été interpellés et détenus au Complexe multisports de Malabo, la capitale équato-guinéenne, en même temps que des ressortissants d’autres pays depuis le 1er

novembre. Une opération similaire s’est déroulée dès le 30 octobre à Bata, dans la partie continentale, et a conduit à l’interpellation et à la garde à vue d’autres ressortissants étrangers dans un stade et dans divers postes de police, annonçait l’ambassadeur dans un communiqué le 3 novembre.

Délai

Le 16 novembre, les autorités équato-guinéennes ont accordé un délai de trois mois à tous les ressortissants étrangers vivant en situation irrégulière en Guinée équatoriale, «sans discrimination d’origine», pour se mettre en règle. A cet effet, l’ambassadeur du Cameroun recommande «fortement» à tous les ressortissants camerounais en situation irrégulière à mettre à profit cette «période de grâce» pour initier «sans délais» la procédure en vue de l’obtention d’un titre de séjour auprès des instances compétentes du pays d’accueil, avant une nouvelle chasse aux étrangers.

«Les compatriotes ayant engagé la procédure de demande de titre de séjour, et dont les dossiers sont pendant devant les instances compétentes du pays d’accueil, sont invités à se rapprocher de l’ambassade pour un accompagnement visant à parachever ladite procédure», affirme le diplomate dans un précédent communiqué le 17 novembre. Désiré Jean Claude Owono Menguele convie par ailleurs les compatriotes n’ayant pas de passeports et/ou de cartes consulaires en cours de validité à se rapprocher de l’ambassade pour la délivrance desdits documents.

P.N.N

Lire aussi:

Interpellations des Camerounais : l’ambassadeur de Guinée équatoriale au Cameroun s’explique

Guinée équatoriale : de nombreux Camerounais concernés par une vaste opération d’interpellation d’étrangers

Dernière modification le mercredi, 01 décembre 2021 12:47

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Infographie sur le taux d’insertion des jeunes diplômés au Cameroun entre 2016 et 2020

InfographieSBBC cameroun insertion jeunes diplomes

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.