Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Reprise partielle des législatives : Elecam s’engage à augmenter le nombre de centres de vote

Reprise partielle des législatives : Elecam s’engage à augmenter le nombre de centres de vote

Paru le lundi, 02 mars 2020 09:15

Elections Cameroon (Elecam) prépare déjà les élections législatives partielles dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Le Conseil constitutionnel du Cameroun a ordonné la reprise des opérations de vote relatives aux élections législatives, dans onze circonscriptions électorales situées dans ces deux régions en crise.

Pendant le contentieux postélectoral, il a été reproché à l’organe en charge de l’organisation matérielle des consultations électorales et référendaires au Cameroun, d’avoir délocalisé et regroupé des bureaux de vote dans des zones inconnues des électeurs, ce qui les aurait empêchés de participer au vote. « Il faut d’emblée noter que ces mesures ont été prises pour des raisons de sécurité. L’objectif était la protection des électeurs. Maintenant que cela pose problème, nous allons rapprocher les centres de vote des électeurs et surtout, les multiplier pour permettre leur rapprochement, comme le prévoit la loi », a déclaré Erik Essoussè, le directeur général des Élections.

Selon le responsable d’Elecam, les forces de sécurité seront davantage mobilisées « maintenant que le territoire de cette organisation [des élections] est plus restreint », afin de mieux sécuriser les électeurs. « Leurs effectifs seront désormais plus nombreux. Donc, il y aura davantage de personnels de sécurité sur le terrain pour protéger les citoyens et les accompagner à accomplir leur droit de vote », informe le directeur des élections.

Au sujet du matériel électoral, Elecam annonce l’impression de nouveaux procès-verbaux de dépouillement de ces localités. Idem pour les bulletins de vote des partis politiques en compétition, ainsi que les listes des électeurs et tout le matériel nécessaire aux opérations de vote. Nous allons reconduire les mêmes commissions locales de vote.

Pour cette élection législative partielle, 13 sièges de député à l’Assemblée nationale sont en jeu. Comme lors du scrutin du 9 février dernier, deux partis politiques seront en lice dans les circonscriptions concernées. Il s’agit du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), parti au pouvoir, et le Social Democratic Front (SDF) qui revendique la zone anglophone comme sa base naturelle. La loi électorale accorde un délai de 20 jours au minimum et 40 jours au maximum pour reprendre les élections, à partir de la date d’annulation.

BE

Dernière modification le lundi, 02 mars 2020 09:21

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.