Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Travail et sécurité sociale : Grégoire Owona vante les acquis de son magistère

Travail et sécurité sociale : Grégoire Owona vante les acquis de son magistère

Paru le jeudi, 02 juillet 2020 11:53

« Ensemble, nous avons amélioré la qualité du service au sein de l’administration du travail ». C’est en ces termes que le ministre du Travail et de la Sécurité sociale (Mintss), Grégoire Owona, entame un avis adressé il y a quelques jours aux usagers.

Tout en se félicitant de la réduction des délais d’attribution des médailles du travail, passés de plusieurs années à tout au plus six semaines, ou du traitement des dossiers d’agrément à la médecine du travail au bout de huit semaines au lieu de plusieurs années, le Mintss note que ces procédures sont en plus gratuites.

Grégoire Owona énumère les avancées positives en faveur des travailleurs et de leurs familles : hausse de 150% des allocations familiales ou de 30% du SMIG, extension de la sécurité sociale qui se poursuit avec comme cerise sur la gâteau l’amélioration de la qualité des prestations fournies par l’organisme public CNPS.

Plus loin, il se targue d’une plus grande présence de l’inspection du travail aux côtés des travailleurs. Ce que contestent par exemple les employés de l’opérateur de téléphonie mobile Nextell, victimes il y a quelques jours de licenciements massifs jugés abusifs.

Pour autant, se convainc le Mintss, « ensemble, nous pouvons encore faire mieux et aller plus loin ». Pour ce faire, il invite les usagers à dénoncer toutes les mauvaises pratiques, les lenteurs, les blocages et autres actes de corruption.

Grégoire Owona est ministre du Travail et de la Sécurité sociale depuis décembre 2011. Auparavant, il était ministre délégué à la présidence de la République chargé des Relations avec les Assemblées (1997 à 2011). Il est secrétaire général adjoint du comité central du RDPC, le parti au pouvoir, depuis 1992.

D.M.

Lire aussi :

Après le licenciement d’une cinquantaine d’employés, la contestation se généralise à Nexttel

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.