Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
FSNC : des conseillers municipaux veulent la tête de Issa Tchiroma Bakary

FSNC : des conseillers municipaux veulent la tête de Issa Tchiroma Bakary

Paru le vendredi, 02 juillet 2021 09:14

Dans une lettre ouverte adressée, en fin de semaine dernière, au président du Front pour le salut national du Cameroun (FSNC), Issa Tchiroma Bakary (photo), un collectif de conseillers municipaux représentés par Hamahadji Hama Seyo, invite leur président national à « bien vouloir convoquer un congrès à l’effet de libérer le plancher (…) et de laisser le parti en l’état ».

« Il y a comme cela des généraux dont la valeur réelle ne dépasse pas celle d’un simple soldat. Et au bout du chemin, quoi qu’il fasse, il rejoindra le rang de simple soldat qu’il a toujours été en réalité », conclut la correspondance.

Les raisons de l’appel à la démission sont nomreuses. Le collectif reproche à leur président notamment d’être à l’origine de la perte d’une commune lors des dernières élections municipales et législatives, d’imposer les choix de son épouse aux militants, d’afficher un désintérêt pour les activités du parti au profit de son nouveau poste de notable au lamidat de Garoua.

Démissions

D’après le collectif, la démission du président du FSNC reste la seule alternative pour le sauver de la dérive. Le parti de Issa Tchiroma, par ailleurs ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, enregistre des démission dans son fief du nord.

Le 9 avril 2021, une vingtaine de militants annoncent leur démission du FSNC pour rejoindre la sous-section du RDPC Bénoué centre I dans la région du Nord. « On a démissionné parce qu’on a vu le travail du RDPC dans notre secteur. Ils nous ont beaucoup aidés. Ils ont trouvé du travail à nos jeunes », ont-ils justifié. Plus tôt, en novembre 2020, un groupe de 12 conseillers municipaux des 25 que compte la formation politique à la commune de Maroua 2e avait adressé une lettre de démission collective à leur président. Cette fois, les élus locaux reprochaient à leur leader un manque de dialogue avec la base qui ne leur permet pas d’accomplir leur mission.

D’après des sources internes au parti, ce sont les conseillers démissionnaires de Maroua 2e qui sont à l’origine de l’appel à la démission. Pour l’instant, Issa Tchiroma ne s’est pas exprimé sur le sujet. 

Vanessa Ngono Atangana

Dernière modification le vendredi, 02 juillet 2021 09:58

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.